Qu’est-ce que la sécheresse vaginale ?

Une perte d'hydratation à l'origine de plusieurs troubles

La sécheresse vaginale désigne un manque de lubrification du vagin qui présente alors un trouble de l’hydratation. Une femme sur six en souffrirait et cela peut d’ailleurs toucher toutes les femmes, mais particulièrement les femmes ménopausées, les jeunes mamans ou les femmes enceintes.

La sécheresse vaginale peut d’ailleurs augmenter la vulnérabilité aux infections gynécologiques et rendre les relations sexuelles difficiles à cause de la douleur qu’elles provoquent, avec souvent pour conséquence une baisse de l’activité sexuelle, mais aussi des effets psychologiques. Le vagin est en effet tapissé, en interne, d’une muqueuse et de plusieurs glandes qui assurent sa lubrification, sous l’effet des hormones ovariennes. Au niveau du col de l’utérus, des glandes sécrètent ainsi un liquide visqueux qui s’écoule le long du vagin pour le « nettoyer » en enlevant les germes éventuels et les cellules mortes. Ensuite, les glandes de Bartholin assurent quant à elles l’hydratation du vagin et des petites lèvres.

Néanmoins, toutes ces sécrétions varient en fonction du moment du cycle menstruel, mais aussi de l’activité sexuelle. En effet, lors des rapports sexuels, la circulation sanguine augmente, ainsi que l’humidité car le vagin se lubrifie. Tout ce qui perturbe ces sécrétions hormonales participe donc à une possible sécheresse vaginale.

Quelles sont les causes de la sécheresse vaginale ?

La sécheresse vaginale est notamment provoquée par des modifications hormonales (principalement une baisse du taux d’œstrogènes) comme c’est par exemple le cas durant la grossesse, après un accouchement, lors de l’allaitement ou la ménopause. Par exemple, durant la ménopause, il y a une diminution des sécrétions vaginales qui rendent la muqueuse vaginale  moins humide, moins épaisse et plus rigide. Cela est notamment dû à l’arrêt de l’activité des ovaires et donc une baisse rapide du taux d’œstrogène (qui maintient l’humidité du vagin).

Mais la sécheresse vaginale peut aussi être due à d’autres facteurs comme le port de vêtements trop serrés, une grande fatigue, le stress, la consommation d’alcool, la consommation de tabac ou de drogues, certains médicaments (antidépresseurs, antipsychotiques, traitement du cancer du sein, de l’endométriose, des fibromes ou de l’infertilité, …).

Mais aussi un moyen contraceptif ou encore une infection génitale, une perturbation de la flore vaginale, des facteurs psychologiques ou une toilette intime inadaptée et trop agressive, le port de tampons durant toute la durée des règles…

De plus, des rapports sexuels répétés et prolongés, des pénétrations trop rapides ou encore l’utilisation de préservatifs pas lubrifiés peuvent aussi irriter la muqueuse du vagin. Néanmoins, il ne faut pas confondre sécheresse vaginale et défaut de lubrification, qui est ici lié à l’excitation sexuelle et qui a donc uniquement lieu lors des rapports sexuels. Ainsi il est possible d’avoir un manque de lubrification sans pour autant souffrir de sécheresse vaginale.

C’est pour cela que nous avons lancé notre marque de culottes de règles en coton bio. Nos clientes l’utilisent en protections classiques pour remplacer leurs protections jetables ou en complément de la cup ou du flux instinctif libre.

Marion

Quels sont les symptômes de la sécheresse vaginale ?

 La sécheresse vaginale se manifeste par un manque d'hydratation du vagin qui provoque souvent une rougeur au niveau de la vulve, des démangeaisons, des irritations ou une inflammation locale et une sensation de brûlure au niveau du vagin.  Elle peut aussi provoquer des douleurs durant les rapports sexuels, ainsi que des petits saignements et à terme, si rien n’est entrepris pour y remédier, elle peut participer à une diminution de la libido, notamment par peur des douleurs.  Elle peut aussi favoriser les infections urinaires et vaginales, mais aussi un stress, voire un état dépressif, ainsi que des douleurs pendant la pratique sportive. Voici un super post pour soigner la sécheresse vaginale :



Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés