Comment arrêter l’allaitement ?

Comment arrêter l’allaitement ?

Qu’est-ce que le sevrage de l'allaitement ?

Le sevrage, ou l'arrêt de l'allaitement, consiste à remplacer, progressivement ou non, les tétées par une autre alimentation.

On parle de sevrage lorsqu’on passe du sein au biberon, et de diversification alimentaire lorsqu’on passe à une alimentation plus diversifiée en introduisant des fruits, des légumes, des protéines par exemple.

Quand le bébé doit-il arrêter de téter ?

Le sevrage peut être naturel, c’est-à-dire venir du bébé lui-même, ou bien planifié, c’est-à-dire voulu par la maman.

En cas de sevrage venant du bébé, celui-ci peut par exemple se raidir et jeter sa tête en arrière, ou bien tourner sa tête quand on l’approche du sein. Néanmoins, cette attitude peut être passagère, c'est ce qu’on appelle « une grève de la tétée », ou définitive.

Déjà vers 6 mois, une diversification alimentaire a lieu progressivement pour le bébé qui découvre d’autres aliments que le lait. Ça correspond à un sevrage progressif qui dure en général jusqu’à 2 ou 4 ans.

Néanmoins, l’arrêt de l’allaitement peut être voulu par la maman.

Le jugement atour de l'allaitement :  

L'allaitement est un choix personnel. Que vous allaitiez les premiers jours du post-partum, pendant les 18 premiers mois de la vie de votre enfant, ou que vous n'allaitiez pas du tout, ce choix vous regarde vous. Sentez-vous libre d'allaitez ou d'arrêter l'allaitement quand vous le souhaitez.

Comment arrêter l'allaitement ?

Peu importe les raisons de l’arrêt, il est préférable de privilégier un sevrage doux. Nous vous conseillons donc d’arrêter l’allaitement progressivement, sur plusieurs semaines, a votre rythme et à celui de votre bébé. Néanmoins, celui-ci peut être plus court ou plus long selon vos besoins et envies. Pour commencer, vous pouvez remplacer une tétée par jour par un biberon avec votre lait pour commencer, ou bien du lait infantile. Idéalement, nous vous conseillons de supprimer les tétées où votre lactation est la moins importante. Et puis supprimer progressivement de plus en plus les tétées par la suite.

Quels sont les avantages d'un sevrage long pour la maman ?

Le sevrage progressif a ainsi l’avantage d’éviter l’engorgement, un blocage des canaux ou une mastite pour les mamans. Pour les enfants, celui-ci sera mieux vécu parce que le détachement sera fait en douceur et évitera de déranger la digestion de votre enfant, ainsi que son système immunitaire. De plus, arrêter progressivement l’allaitement est souvent plus facile à vivre sur le plan émotionnel pour la maman comme pour l’enfant.

Par ailleurs, il est à noter que moins les tétées sont nombreuses, moins la production de lait et stimulée. Mais cela vaut aussi pour le tire-lait qu’il faut éviter car celui-ci stimule aussi la lactation. Tout dépend en fait de la raison pour laquelle vous voulez arrêter l’allaitement au sein. Si vous n’avez simplement pas le temps de donner le sein la journée, mais que vous souhaitez continuer d’allaiter votre enfant avec du lait maternel, vous pouvez tout à fait le tirer et le conserver. Si vous souhaitez vraiment arrêter d’allaiter avec du lait maternel, il vaut mieux ne pas utiliser de tire-lait. De plus, si vous avez les seins gonflés et douloureux, vous pouvez les vider sous la douche en les pressant pour éviter l’engorgement.

Enfin, il est déconseillé de donner du lait de vache à votre bébé, ainsi que du lait végétal qui n’est pas adapté à ses besoins et qui pourrait engendrer des carences. A ceux-ci préférez le lait infantile pensé spécialement pour les besoins du bébé. Les quantités seront bien-sûr à adapter en fonction de l’âge de votre enfant.

Quelles sont les alternatives au sevrage complet ?

Plusieurs sevrages sont envisageables. Vous pouvez vouloir totalement arrêter l’allaitement. A l’inverse vous pouvez ne pas vouloir arrêter l’allaitement au lait maternel et donc tirer votre lait si besoin. Notez d’ailleurs qu’allaiter pendant la reprise du travail est un droit inscrit dans le code du travail qui indique que « pendant une année à compter du jour de naissance, la salariée allaitant son enfant dispose à cet effet d’une heure par jour durant les heures de travail ». De plus, certaines crèches acceptent les biberons de lait maternel, renseignez-vous si c’est ce que vous souhaitez mettre en place. Mais vous pouvez aussi vouloir faire un allaitement mixte. Cela consiste à donner des biberons de lait infantile, tout en continuant certaines tétées au sein, généralement celle du matin et/ou du soir.

Comment faciliter l’arrêt de l’allaitement ?

Encore une fois, plus le sevrage sera positif plus celui-ci se passera facilement pour le bébé comme pour la maman. Ainsi, si votre enfant est réticent au biberon, ne le forcez pas et réessayez plus tard. Vous pouvez durant cette période réduire la durée des tétées.

Pour faciliter le sevrage, vous pouvez aussi commencer par donner des biberons de lait maternel pour que votre enfant s’habitue au biberon, puis passer au lait infantile. D’ailleurs, il se peut que votre enfant n’aime pas ce lait qui a un nouveau goût. Mais ne baissez pas les bras, votre bébé, ainsi que ses intestins finiront par s’habituer à ce changement. Si vous voulez essayer plusieurs laits infantiles, prenez contact avec un pédiatre.

De plus, la maman peut s’éloigner du bébé et se mettre dans une autre pièce dans un premier temps pendant que son ou sa partenaire donne le biberon. Cela permettra au bébé de ne pas sentir l’odeur du sein de sa mère. Vous pouvez aussi changer de contexte en changeant le lieu lorsque vous allez lui donner le biberon.

Ensuite, lors du sevrage, rassurez votre bébé et soyez attentionnée pendant que vous lui donnez le biberon, mais aussi après. Vous pouvez aussi le positionner dans la même position que pendant l’allaitement dans un premier temps.

Enfin, il est conseillé de débuter le sevrage dans une période non perturbante pour l’enfant. C’est-à-dire pas d’entrée en crèche ou en maternelle, un voyage, un déménagement ou tout autre événement qui pourrait le perturber.

Quelles précautions prendre pendant l’arrêt de l’allaitement ?

Pendant l’arrêt de l’allaitement, il se peut que vous sécrétiez toujours de lait. Une montée de lait peut ainsi avoir lieu simplement si votre bébé pleure de faim. Cela va revenir à la normal rapidement mais par précaution vous pouvez porter notre soutien-gorge d'allaitement. 

Enfin, si vous n’êtes pas entièrement certaines de vouloir arrêter l’allaitement, ne vous inquiétez pas ! Il est souvent possible de pouvoir relancer la lactation même après un sevrage.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.