Règles : durée du cycle menstruel, troubles, symptômes et conseils

Les règles, les menstruations, le cycle menstruel, les ragnagnas, les anglaises qui débarquent… Elles accompagnent la plupart des femmes dans toutes les étapes de la vie : dès l’adolescence, pendant leur période de fertilité, leur grossesse et jusqu’à la ménopause.



Qu'est-ce que les règles ?

Les règles c’est environ 400 fois dans une vie d’une femme soit un peut plus de 3 600 jours au total, 13 fois par an. Ces saignements correspondent à la dégradation de l'endomètre au sein de l'utérus. De nos jours, les femmes ont à leurs dispositions de nombreuses solutions pour vivre avec leurs règles : culotte menstruelle, tampon, serviette, contraceptif hormonal, etc.

Pour mieux comprendre à quoi correspondent les règles, nous vous détaillons-ci dessous l'ensemble des informations à connaître sur le cycle et le flux menstruel. Malheureusement, encore aujourd’hui et depuis des générations il existe un tabou sur les règles et leur acceptation sociale. Il est ainsi important de parler de ce sujet pour le démocratiser et libérer la parole !

La couleur des règles

La couleur des règles peut varier en fonction de plusieurs facteurs. Les tissus sanguins vont changer de couleur en fonction de leur exposition à l’oxygène de l’air, de la viscosité, de leur quantité.

  • Les saignements de couleur rouge vif sont généralement présents au moment où les règles sont les plus abondantes vers le deuxième ou troisième jour des menstruations. C’est un sang qui n’a pas le temps de s’oxyder puisqu’il coule vite et en abondance.
  • Certains écoulements sanguins peuvent être rouge très foncé ou noir quand ils prennent la forme de caillots sanguins
  • Le sang peut être rougeâtre ou brun foncé en étant très épais en début de règles.
  • Au début et à la fin des menstruations, on peut observer du sang de couleur marron. Pas d’inquiétude, cette couleur est due au fait qu’il à mis plus de temps à se détacher de la paroi de l’utérus et à traverser le vagin pour arriver dans votre culotte.
  • Le spotting, des saignement d’ovulation ou l’utilisation d’un contraceptif hormonal peut entrainer des pertes de sang de couleur rose, rouge clair ou rosâtre.
  • Si la couleur de vos pertes est grise ou grisâtre, ca pourrait être le signe d’une infection ou d’une fausse couche. Pensez à consulter un professionnel de la santé !

La durée du cycle menstruel

Un cycle dit “normal” dure environ 28 jours mais il peut varier de 25 jours à 33 jours. C’est différent de la durée des règles. Le cycle commence au moment de l’arrivée des menstruations et se termine la veille des suivantes. Certaines variations trop importantes de ces durées moyennes peuvent cependant être le signe d’un trouble menstruel.

Comment fonctionne le cycle menstruel ?

Le cycle féminin comporte différentes phases qui s’inscrivent dans un schéma qui se reproduira de la jeune fille jusqu’à la ménopause.
Prenons l’exemple d’un cycle de 28 jours :

  • Le début du cycle commencera toujours par les saignements des règles qui durent en moyenne 5 à 6 jours. Cela s’appelle la phase folliculaire.
  • La phase ovulatoire : 14 jours après les règles à lieu l’ovulation, c’est le moment où le corps est prêt à accueillir des spermatozoïdes et a créer un embryon. En effet, à ce moment-là, le ou les ovocytes libérés par les ovaires se transformeront en ovule.
  • S’ensuit la phase post-ovulatoire aussi appelée la phase lutéale, sous l’influence de la progestérone, le corps se prépare à éliminer la couche de l’utérus qui n’aura pas accueilli d’embryon, l'endomètre

Est-il possible d'avoir ses règles deux fois lors du même cycle menstruel ?

Il est possible d’avoir des pertes vaginales plusieurs fois dans le même mois. Vous pouvez avoir des saignements au moment de l’ovulation et avoir quelques phases de spotting. Néanmoins, avoir ses menstruations plusieurs fois dans le mois est le signe que vous avez des cycles courts ou irréguliers.

La fin des règles dès le début de la grossesse

Il n’est pas rare que la femme puisse avoir des règles enceinte surtout en début de grossesse. On appelle ce phénomène des règles anniversaires. Mais l'aménorrhée, au moment de la fin du cycle menstruel, est normalement un des symptômes de la grossesse. Celles qui ont un cycle menstruel régulier pourront deviner un début de grossesse dès lors que les menstruations seront en retard ou absentes. Dans ce cas, il ne faut pas hésiter à faire un test de grossesse !

À partir de quel âge les règles commencent-elles ?

Les premières règles font leur apparition au moment de la puberté chez les filles, généralement entre 10 et 16 ans, sans qu’il soit anormal qu’elles arrivent un peu avant ou plus tardivement. La moyenne de l’arrivée des premières menstruations est en général autour de 12 ans, et souvent dans les 2 ans qui suivent l’apparition de la poitrine.

Quels sont les effets des règles sur la santé et le corps ?

Elles peuvent avoir plusieurs impacts sur la santé et le corps. Entre le syndrome prémenstruel qui intervient quelques jours avant et les menstruations elles-mêmes, la plupart des symptômes classiques sont une fatigue exacerbée et des douleurs pelviennes dues aux contractions de l’utérus pour évacuer l’endomètre !

Syndrome prémenstruel : les symptômes des règles

Le syndrome prémenstruel ou SPM est le signe que vos menstruations sont imminentes ! Plusieurs symptômes des règles et de leur arrivée peuvent vous alerter :

  • une grande fatigue et/ou des insomnies
  • des douleurs de ventre, des diarrhées à cause des contractions utérines et/ou des ballonnements
  • une anxiété
  • un état dépressif
  • une poitrine douloureuse

De possibles troubles dus aux règles

Des troubles des règles plus ou moins importants peuvent aussi rythmer votre cycle menstruel. Parmi ces derniers, on peut citer ces troubles principaux :

  • Les dysménorrhées, des règles douloureuses
  • Les hyperménorrhées, ces menstruations anormalement abondantes et longues, ou son inverse l’hypoménorrhée
  • L’anémie, cette carence en fer bien célèbre des femmes menstruées, si vos pertes de sang sont abondantes voir hémorragiques
  • l’aménorrhée, qui est l’absence de flux menstruel
  • L'oligoménorrhée, des cycles très longs supérieurs à 35 jours, ou son opposé, la polyménorrhée, inférieur à 25 jours
  • Les métrorragies, les saignements en dehors des périodes menstruelles

Le cas de l'endométriose

L'endométriose, cette affection gynécologique qui touche environ 1 personne menstruée sur 10 est due à un dérèglement de cellules semblables au tissu de l’endomètre qui se retrouvent à d’autres endroits dans le corps. Comme ces cellules endométriales et leurs réactions sont intimement liées aux taux d’hormones dans le cycle menstruel, des douleurs localisées au niveau de ces lésions dans le corps peuvent apparaître avant, après ou pendant chaque période de règles.

Comment les moyens de contraception agissent sur les règles ?

La contraception et les règles entretiennent une relation souvent liées car les différentes méthodes contraceptives vont avoir un impact sur les menstruations ou la production de la muqueuse utérine pour éviter l’ovulation ou la nidation. Leur format et leur mode d’action diffèrent mais le résultat est le même : éviter la grossesse.

  • Les contraceptifs hormonaux à base d'œstrogène, comme le patch, l’anneau vaginal ou encore la pilule oestroprogestative, ou simplement de progestérone, comme le dispositif intra-utérin hormonal, l’implant, ou la pilule microdosée : sous l’actions d’hormones, ils agissent sur l’épaisseur de la glaire cervicale et limitent le développement de l’endomètre et provoquent des “fausses règles” appelées hémorragies de privation.
  • Les contraceptifs non-hormonaux, comme les préservatifs, les DIU en cuivre, les spermicides : ce sont des barrières mécaniques et sans hormones de la fécondation, les menstruations sont donc naturelles et suivent le rythme de base de la femme

Comment se protéger des pertes de sang la journée et la nuit ?

Lorsqu’on se trouve dans cette phase de son cycle, la première question qui nous vient en tête est celle de la protection périodique pour contenir ses règles. Il existe pléthore de solutions pour absorber ou retenir le sang du flux et chaque femme doit adapter son choix en fonction de l’abondance de ses pertes, de son confort personnel et ses activités sportives ou non de la journée. Les protections sanitaires peuvent être jetables ou réutilisables : nous avons chez Elia un faible particulier pour la culotte menstruelle, durable, qui sait s’adapter aux différents flux de jour comme de nuit, mais il existe également les tampons, les serviettes hygiéniques, le protège-slip, la cup, l’éponge menstruelle... Le choix est large ! Il existe aussi des techniques particulières comme le flux instinctif libre, qui consiste à retenir dans le vagin le sang, mais qui sera plus adapté à une utilisation en journée.

Existe-t-il des contre-indications à suivre pendant les règles ?

Il n’y a pas de contre-indications formelles ou d’activités sportives interdites, c’est plutôt une question très personnelle de confort et de se sentir à l’aise pendant cette période. Le sport pendant les règles est par exemple recommandé pour soulager les douleurs menstruelles, mais certaines femmes préféreront au contraire se reposer pour ne pas accumuler de fatigue supplémentaire. La baignade ou la natation rendent également la logistique menstruelle un peu plus complexe qu’à l’accoutumée mais il existe désormais des maillots de bain menstruels, qui en plus du classique tampon à la piscine, présentent une solution absorbante pour ne pas se priver. Avoir ses règles ne devrait être ni une fatalité, ni un handicap : vivez-les comme vous l’entendez, vous avez tous les droits !

Comment calculer la durée de ses règles et du cycle menstruel ?

Il existe plusieurs façons de calculer la durée de son cycle menstruel et de ses menstruations. Ces méthodes sont efficaces pour anticiper la vue des saignements mais aussi pour éviter ou favoriser la survenue d’une grossesse :

  • Aujourd'hui le plus simple sera d'utiliser les services d’une application pour règles sur votre smartphone qui vous donnera des alertes sur le moment d’ovulation et sur l’arrivée de vos pertes de sang. Quelques exemple d’apps qui pourraient vous convenir : Clue, Flo, Glow, Menstrual Period Tracker, Eve
  • Le calendrier des règles. Cette méthode peut être fiable et utilisée uniquement pour des femmes qui ont des pertes régulières.
  • Utilisez un collier de cycle féminin qui va aider à suivre une ovulation et une période de fertilité. Chaque perle du collier à un code couleur qui représente un jour du cycle.
  • La méthode de la glaire aussi appelée méthode de l’ovulation. En observant ses sécrétions vaginales plusieurs fois par jour à partir du dernier jour des menstruations, on pourra déterminer les étapes de son cycle menstruel.
  • La symptothermie est une méthode qui associe des mesures sur la température corporelle au repos, un calendrier de glaire cervicale et des méthodes calendaires classiques.
  • L’aménorrhée lactationnelle peut être utilisée après un accouchement si la maman nourrit son bébé au lait maternel. Pendant la durée d’un allaitement exclusif et notamment pendant les 6 premières semaines après l’accouchement.

La FAQ des règles

Que se passe-t-il dans le corps lorsque l'on a ses règles ?

Lorsqu’une femme a ses règles, elle évacue l’endomètre qui se détache de la paroi utérine, passe à travers le col de l’utérus puis le vagin, ce qui donne ces saignements mensuels. C’est le résultat de variations hormonales, qui déclenchent en début de cycle menstruel l'épaississement de cette muqueuse utérine, puis lorsque l’ovule arrivé à maturité durant l’ovulation n’est pas fécondé, l’endomètre se désagrège, formant les pertes sanguines.

Que faire si mes règles m'inquiètent ?

Lorsqu’une femme a ses règles, elle évacue l’endomètre qui se détache de la paroi utérine, passe à travers le col de l’utérus puis le vagin, ce qui donne ces saignements mensuels. C’est le résultat de variations hormonales, qui déclenchent en début de cycle menstruel l'épaississement de cette muqueuse utérine, puis lorsque l’ovule arrivé à maturité durant l’ovulation n’est pas fécondé, l’endomètre se désagrège, formant les pertes sanguines.