Pertes blanches, pertes vaginales, qu’est ce que c’est ? Est-ce normal ?

Rassurez-vous, les pertes blanches sont NATURELLES ! Parfois gênantes par leurs quantités, leurs odeurs, leurs textures, leurs survenues... Elles sont tout à fait physiologiques et leur apparition fait partie d’un processus naturel qui favorise la bonne santé de vos parties intimes. En a-t-on pendant tout le cycle ? Quel est leur rôle ?

Qu’est-ce que les pertes blanches ?

Les pertes blanches sont des glaires transparentes à blanches qui s’écoulent depuis le vagin jusque dans le fond de votre culotte. Leur nom scientifique est leucorrhées.

L’apparition de ces sécrétions vaginales et leur texture varie en fonction de chaque personne ou de la période du cycle dans laquelle on se trouve. 

En effet, quelques jours avant l’ovulation, autour du 14 ème jour de votre cycle les pertes blanches sont plus intenses (appelées parfois glaire cervicale). Elles sont présentes pour lubrifier le vagin et de favoriser la remontée des spermatozoïdes vers un ovule. Les pertes blanches peuvent également être plus intenses pendant la grossesse.

Doit-on s’inquiéter si les pertes blanches changent tout d’un coup de texture ?

Pendant tout votre cycle ou durant vos différentes phases de vie, les pertes blanches peuvent changer d’aspect et vous inquiéter. Alors quand faut-il consulter ?

Si elles sont jaunes, jaunâtres et sont associées à des démangeaisons ou brûlures, il peut s’agit d’une infection. Il faut dans ce cas, aller consulter un médecin.

Véritable thermomètre de la santée de votre flore vaginale, des pertes vaginales verdâtres avec une odeur désagréable peuvent être le signe d’une vaginose (un déséquilibre de la flore microbienne du vagin). 

Si vos pertes vaginales ont un aspect de lait caillé, ont une odeur inhabituelle, cela peut être le signe d’une mycose vaginale qui doit être soignée.

Les deux dernier cas sont à prendre en considération et nécessitent un traitement et un rééquilibrage de la flore vaginale.

Ne vous alarmez pas, les modifications de l’aspect des pertes vaginales sont principalement dues à des changement hormonaux ou à des champignons tout à fait bénins. 

Comment mieux vivre ses pertes blanches ?

Les pertes vaginales sont souvent désagréables et peuvent parfois transpercer votre culotte, tacher vos vêtements et même décolorer vos culottes (En fonction de l'acidité de vos secrétions. Rien de grave !) . Nous vous recommandons de porter des sous vêtements en coton pour favoriser une bonne aération de vos parties intimes. Vous pouvez également porter votre lingerie Elia qui absorbera et séchera très rapidement vos sécrétions vaginales.

Attention à ne surtout pas pratiquer de toilette intime trop intrusive. Rappelez-vous que votre utérus et votre vagin sont ensemble une véritable machine et se nettoient tout seul ! Ne pratiquez pas de toilette intime interne qui pourrait favoriser les infections et le développement de mycoses. Favorisez des savons au PH neutre qui ne perturbera pas votre flore vaginale. 

Et vous, qu'en pensez-vous ?

 
Voir cette publication sur Instagram

Les pertes blanches ont des supers pouvoirs ! Ces sécrétions vaginales, scientifiquement appelées “leucorrhées”, sont naturelles ! Elles font partie d’un processus qui favorise la bonne santé de votre flore vaginale. Elles sont d’ailleurs un vrai indicateur de bien-être pour votre intimité. Leurs aspects peuvent dépendre de votre cycle ou prévenir certaines infections, maladies, ou certains dérèglements. Il est cependant difficile d’en parler et finalement, nous avons peu d’informations. Encore un sujet intime classé “tabou” ! Alors si on commençait à parler des pertes blanches ? Pour rassurer, informer, et simplement arrêter d’avoir honte de ce processus naturel, commun et quotidien. 😉 #elialingerie #culottemenstruelle #changerlesreglesdujeu #madeinfrance #periodpanties #culottederegles #lingeriemenstruelle

Une publication partagée par Lingerie Menstruelle Française (@elia.lingerie) le


1 commentaire


  • Carole

    Votre article est intéressant et j’ai peine à laisser ce commentaire. En effet, il semble y avoir une confusion entre les leucorrhées et la glaire cervicale. Les premières sont le résultats d’une desquamation de la paroi interne du vagin tandis que la seconde vient d’une sécrétion effectuée par des cellules spécialisées situées dans les cryptes cervicales du col de l’utérus.
    La fonction de chacune est différente.
    Je me permets de vous donner le lien vers un article que j’ai moi-même rédigé sur le sujet. Je serai ravie d’échanger avec vous sur ces sujets.

    https://28joursdelaviedunefemme.fr/pertes-blanches-leucorrhees-ou-glaire-cervicale/
    Merci de votre attention,
    Carole


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés