Règles douloureuses : comment les soulager ? Causes et conseils

C’est de notoriété publique : les règles, ça fait mal ! Mais pourquoi ? Quelles sont les raisons de ces douleurs menstruelles touchant 50 à 80 % des femmes ? Comment peut-on les soulager ? Sont-elles le signe d’un problème plus grave ? Nous tâcherons de répondre à toutes vos questions dans cet article.

Qu'est-ce que les règles douloureuses ?

Les règles durent entre 2 et 7 jours chaque mois pendant plusieurs décennies. Ce n’est pas rien. Durant toutes ces années, les sensations ressenties à chaque cycle peuvent varier en étant plus ou moins désagréables.

Aussi nommées dysménorrhées, les règles douloureuses sont causées par les contractions de l’utérus. C'est un trouble des règles anormal, pour mieux le comprendre, revenons rapidement sur le fonctionnement des règles :

  • Pendant le cycle, l’utérus se prépare à accueillir un embryon. La paroi interne, l’endomètre, s’épaissit ;
  • S’il n’y a pas de fécondation, l’endomètre est expulsé, c’est le sang des règles ;
  • Pour permettre l’expulsion de l’endomètre, l’utérus se contracte. Ces contractions sont douloureuses. Elles sont provoquées par des hormones : les prostaglandines.

Les règles douloureuses peuvent être primaires ou secondaires :

  • Primaires : elles surviennent durant l’adolescence. Au moment des premiers cycles, la quantité de prostaglandines sécrétée par le corps peut être trop élevée, cela cause de fortes douleurs. Ce phénomène est désagréable, mais sans gravité généralement ;
  • Secondaires : les douleurs de règle apparaissent plus tard, au bout de plusieurs cycles. Cela peut être le signe d’un problème, il est donc nécessaire de consulter un médecin ou gynécologue pour trouver la cause de ces menstruations douloureuses.

Mes règles sont douloureuses : est-ce normal ?

Comme expliqué plus haut, les douleurs pendant les règles ne sont pas rares. Elles sont causées par la contraction de l’utérus pour éliminer l’endomètre. C’est donc normal… dans une certaine mesure. Si les douleurs sont intenses au point de devenir handicapantes, ce n’est pas normal. Il faut aller voir son gynécologue.

Quels sont les symptômes des menstruations douloureuses ?

Outre les douleurs durant les règles, d’autres symptômes sont à surveiller. Si vous les ressentez, allez voir votre médecin pour vous assurer qu’ils ne sont pas le signe d’un problème plus grave :

  • Douleurs pelviennes fortes dans le bas du ventre, pouvant irradier dans le dos, le périnée, l’abdomen ou le rectum ;
  • Nausées ;
  • Vomissements ;
  • Très grosses crampes ;
  • Spasmes ;
  • Maux de tête ;
  • Anémies en fer.

    Quelles sont les causes des règles douloureuses ?

    Les menstruations douloureuses sont donc causées par les contractions de l’utérus grâce aux prostaglandines, mais elles peuvent avoir d’autres sources plus préoccupantes.

    Elles peuvent être le signe d’infections génitales, comme une mycose par exemple, ou encore d’une contraception hormonale non adaptée.
    Ces douleurs peuvent aussi provenir de polypes de l’utérus ou de troubles ovariens.

    Dans les cas les plus sérieux, les règles douloureuses peuvent être provoquées par une endométriose. Cette maladie se caractérise par un développement de muqueuse utérine là où elle ne devrait pas être : les trompes de Fallope, les ovaires, le vagin, la vessie, ou encore la cavité abdominale.

    Comment soulager les règles douloureuses ?

    Dans la plupart des cas, il y a des solutions pour soulager les règles douloureuses. Vous avez même le choix entre des méthodes médicamenteuses ou naturelles.

    Les méthodes naturelles

    Incontournable, la bouillotte peut grandement apaiser les douleurs, car la chaleur permet de détendre les muscles de la paroi utérine, particulièrement sollicités. Vous pouvez également essayer des exercices de relaxation ou de méditation pour travailler sur votre souffle. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le sport est un allié. Il aide à maintenir la mobilité, mais aussi l’élasticité des tissus. Enfin, l’alimentation joue un rôle clé. Nous recommandons d’éviter le sucre raffiné, la caféine ou l’alcool pendant les règles. Il faut privilégier les apports en vitamines, magnésium ou calcium.

    La prise de médicaments

    Pour apaiser les douleurs liées aux règles, vous pouvez prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens comme du paracétamol ou de l’ibuprofène. Nous conseillons d’éviter l’aspirine. Elle fluidifie le sang donc favorise les hémorragies. Une autre solution médicamenteuse est la prise ou le changement de pilule. Certaines sont ininterrompues et « suppriment » les règles. Il n’y a donc plus de contractions de l’utérus, donc plus de douleurs.

    Quand faut-il consulter un médecin pour des règles douloureuses ?

    Lorsque vos règles deviennent très douloureuses alors que vous êtes réglée depuis plusieurs années, il convient de consulter. Idem si ces douleurs s’accompagnent d’autres symptômes. Soyez à l’écoute de votre corps, n’attendez pas trop si vous avez le moindre doute.

    Nous vous rappelons qu’il faut aller chez le gynécologue une fois par an afin d’effectuer une visite de contrôle. Même s’il n’y a pas de souci, un examen permettra de confirmer que tout va bien.

    Quelle est la différence entre règles douloureuses et endométriose

    L’endométriose touche environ 10 % des femmes en France. Apprendre à reconnaître les différents symptômes est la clé d’un diagnostic le plus rapide possible afin de traiter l’endométriose au mieux.

    Les symptômes de l’endométriose

    Si des douleurs lors des règles ne doivent pas forcément vous inquiéter, il faut repérer certains signes pouvant vous orienter vers l’endométriose :

    • Douleurs cycliques, voire systématiques ;
    • Elles résistent aux antalgiques ;
    • Elles empêchent de vivre normalement le quotidien (se lever, aller au travail, aller en cours, voir ses proches…).

    L’endométriose s’accompagne souvent de règles très abondantes. Il peut également y avoir des saignements en dehors des règles.

    Diagnostic de l’endométriose auprès d’un gynécologue

    Pour savoir si vous êtes atteinte d’endométriose, il faut vous rendre chez un gynécologue. Il effectue alors plusieurs examens pour vous renseigner. Il pourra notamment vous prescrire une échographie ou une IRM pour un bilan complet. C’est souvent en éliminant toutes les autres causes possibles que le diagnostic sur l’endométriose est confirmé.

    C’est un mal fréquemment détecté tardivement. S’il n’y a pas de traitements définitifs contre l’endométriose, les mêmes méthodes de soulagements utilisées pour les règles douloureuses sont valables. Parfois, des interventions chirurgicales sont pratiquées pour éliminer les excédents de muqueuse utérine.

    Comment gérer la perte de sang lors de règles douloureuses ?

    Les règles douloureuses sont fréquentes, au moins durant une partie des menstruations. Il convient toutefois de se tourner vers son médecin si les douleurs sont particulièrement fortes ou si elles évoluent en s’aggravant. Elles peuvent être le signe d’une infection ou d’une maladie comme l’endométriose.

    Pour gagner au maximum en confort lors de règles douloureuses, faites confiance aux culottes menstruelles. Elles offrent un confort optimal pour ne pas accentuer les douleurs. De plus, plusieurs modèles sont disponibles en divers formats et se déclinent en 3 flux, légers, intermédiaires ou abondants.

    Pour chaque culotte de règles Elia achetée, nous versons une partie des bénéfices à une association luttant contre l'endométriose.

     

    La FAQ des règles douloureuses

    Qu’est-ce qui provoque les règles douloureuses ?

    Les douleurs lors des règles sont dues aux contractions de l’utérus pour évacuer le sang de la paroi utérine.

    Comment calmer des règles douloureuses ?

    Pour soulager la douleur, vous pouvez prendre des antalgiques. Vous pouvez également utiliser une bouillotte pour détendre les muscles. Dans certains cas, la pilule peut être prescrite ou changée.

    Pourquoi mes règles sont-elles de plus en plus douloureuses ?

    Les règles ne sont pas supposées être de plus en plus douloureuses. Cela peut être le signe d’un problème. Dans ce cas, consultez votre gynécologue sans tarder.



    Vous aimerez aussi :