Dyspareunie : comprendre et traiter les douleurs lors de rapports sexuels

Vous souffrez de douleurs pendant les rapports sexuels ? La dyspareunie correspond à des douleurs ressentis pendant les rapports sexuels. Les causes peuvent être multiples. On vous en parle dans notre article dédié.

 

Qu'est-ce que la dyspareunie ?

La dyspareunie désigne des douleurs ressenties pendant et après les rapport sexuels. En plus des règles douloureuses déjà compliquées à vivre au quotidien, elles peuvent être très handicapantes dans la vie des femmes qui en souffrent et perturber leur sexualité. Parfois, cela rend la pénétration vaginale impossible tellement elle est douloureuse. On estime à environ 20% le nombre de femmes qui en souffrent. Les origines de la dyspareunie peuvent être multiples, aussi bien psychologiques que physiques.

Elle se définit par son caractère récidivant et systématique. En effet, ces douleurs ne sont pas isolées et arrivent avec plusieurs partenaires.
D’ailleurs, des études mettent en évidence le fait qu’environ 30% des femmes déclarent avoir souffert lors de leur précédent rapport sexuel.

Ses symptômes se manifeste sous différentes formes :

  • par des sensations de brûlures
  • des sensations de picotements
  • des démangeaisons
  • des contractures sous forme de spasmes

La différence entre les dyspareunies primaires et secondaires

On distingue plusieurs formes : les dyspareunies primaires, mais aussi les dyspareunies secondaires. La différence se situe plutôt dans la localisation de la douleur :
les dyspareunies secondaires se caractérisent plutôt par des douleurs localisées à l’entrée du vagin, qui se produisent lors de l’insertion d’un objet ou du pénis
les dyspareunies primaires quant à elle se caractérisent par des douleurs plus profondes lors de la pénétration, dans toute la zone pelvienne

Enfin, on parle de dyspareunies globales lorsque celles-ci ont lieu avec tous les partenaires sexuels et de dyspareunies situationnelles lorsque celles-ci sont ressenties uniquement dans certaines situations ou positions, ou uniquement avec certains partenaires.

Parfois, la pénétration est tellement impossible que l’on parle de vaginisme. Ces contractions sont incontrôlées, alors même qu’il n’y a pas d’anomalie liée aux organes génitaux.

Existe-t-il un lien entre dyspareunie et règles douloureuses ?

Dans le cadre d’un diagnostic de l’endométriose, la dyspareunie et les règles douloureuses sont des symptômes liés. En effet, il n’est pas rare que les femmes atteintes d’endométriose souffrent de dyspareunie profonde. Plus précisément, l’inconfort est ressenti au niveau du bas ventre, lorsqu’il y a rapports sexuels avec pénétration. Les dyspareunies sont en fait témoins des lésions situées près du vagin et vers la zone recto-vaginale. Mais, il est difficile d’être certain de la cause des lésions lorsqu’on souffre de dyspareunie, en dehors de la ménopause. L'inconfort peut très bien être lié à une inflammation accompagnant l’endométriose superficielle, ou d’une adénomyose sévère.

Quelles sont les autres causes de la dyspareunie ?

Comme dit précédemment, les origines sont multiples. Elle peut découler de facteurs physiques, mais aussi psychologiques.
Parmi les facteurs physiques, on va distinguer les troubles suivants :

  • les inflammations, celles qui affectent la vulve comme la vestibulite, la vessie comme la cystite, l’urètre avec l’urétrite, la salpingite lorsque cela touche les trompes utérines, ou la vaginite lorsque c’est localisé au niveau du vagin
  • les infections gynécologiques comme les mycoses vaginales, ou certaines IST/MST
  • les varices localisées au niveau de la région pelvienne
  • une tumeur pelvienne
  • certaines anomalies au niveau du plancher pelvien (notamment au niveau des muscles, des ligaments et tissus)
  • des opérations gynécologiques comme une ablation de l’utérus, ou des examens médicaux
  • une allergie
  • des affections gynécologiques comme l'endométriose ou l’adénomyose


Et parmi les facteurs d’origine psychique, on va distinguer plusieurs problèmes :

  • le stress et l’anxiété, provoquant une tension nerveuse
  • un manque d’excitation et de la sécheresse vaginale
  • le traumatisme lié à une mauvaise expérience sexuelle ou à un traumatisme sexuel
  • la peur d’avoir justement mal

Comment traiter la dyspareunie ?

Il n’est pas normal d’avoir mal. Il existe bien entendu des traitements naturels pour guérir de ces maux. Il convient d’abord de consulter un gynécologue ou votre médecin traitant pour identifier les causes pour ensuite avoir le traitement adapté.

Une psychothérapie si la cause est liée à des événements traumatiques peut par exemple être envisagée. Pour ce qui est de la dyspareunie liée à de l’anxiété ou du stress, l'homéopathie peut aider, tout comme des techniques de relaxation quotidienne. Vous pouvez également éviter les pénétrations juste avant vos règles, pendant le syndrome prémenstruel, où vous allez être plus sensible.

Pour les causes médicales notamment pour les infections gynécologiques, c’est un traitement médicamenteux qu’il faudra adopter.

Peut-on guérir de la dyspareunie ?

Si vous ressentez des douleurs qui persistent pendant les rapports sexuels ou après ces derniers, vous pouvez demander conseil à votre professionnel de santé, qui vous aidera à en déterminer la cause.
La prise en charge dépend en effet de l’origine de celle-ci. Les origines sont nombreuses, le premier travail sera de l’identifier.

Quand faut-il consulter en cas de doute ?

Si vos douleurs persistent et qu’elles deviennent systématiques, il est important de consulter. En effet, malgré ce qu’on pourrait penser, avoir mal n’est pas normal. La maladie peut provoquer des douleurs psychologiques mais aussi physiques.

 

La FAQ de la dyspareunie

Comment reconnaître une dyspareunie ?

Elle se caractérise par un inconfort lors des rapports sexuels, ou bien après ceux-ci. Les douleurs sont parfois tellement intenses qu’elles empêchent tout simplement la pénétration. On parle de dyspareunie secondaire lorsque les douleurs sont uniquement localisées à l’entrée du vagin, et de dyspareunie primaire lorsque les douleurs sont plus profondes.

Comment soigner la dyspareunie naturellement ?

Il existe des traitements pour soulager les symptômes. Le traitement choisi va dépendre de la cause de la dyspareunie. On retrouvera par exemple des traitements plus naturels basés sur la psychothérapie ou sexothérapies si les causes sont psychologiques. Pour les origines physiques, la kinésithérapie ou des traitements médicamenteux selon l’origine seront plus adaptés.

 

Vous aimerez aussi :

 

Les informations issues des articles présents sur le site www-elia-lingerie.com sont des informations générales. Bien qu’elles aient été relues par des professionnels de santé, ces informations ne sont pas exemptes d’erreurs, ne constituent pas des conseils de santé ou des consultations et n’ont pas vocation à fournir un diagnostic ou proposer un traitement. Ces informations ne peuvent, en aucun cas, se substituer à un avis médical et ne peuvent pas remplacer une consultation auprès d’un professionnel de santé. Pour toute question, nous vous invitons à consulter votre médecin.