Qu'est-ce que l'anémie liée aux règles abondantes ?

L’anémie se caractérise par une baisse anormale du taux d’hémoglobine au niveau du sang. La forme la plus courante d’anémie est la carence en fer. Une carence en vitamines B12 et B9, une maladie inflammatoire chronique ou un dysfonctionnement de la moelle osseuse peut aussi être signe d’une anémie. Selon l’OMS, l’anémie touche 25% de la population mondiale. Les femmes sont les plus touchées.
 

Sommaire

  • Pourquoi parle-t-on d'anémie lors des règles ?
  • Quels sont les symptômes de l'anémie ?
  • Quels sont les traitements d'une anémie ?
  • Comment prévenir le risque d'anémie pendant les règles ?

 

Pourquoi parle-t-on d'anémie lors des règles ?

Comme évoqué précédemment, l’anémie est un trouble des règles récurrent chez les femmes, qui sont par ailleurs plus touchées par cette carence que les hommes. Pourquoi ? Tout simplement car les personnes menstruées auront chaque cycle hormonal des pertes sanguines régulières : les menstruations.

Des règles abondantes et longues, comme des ménorragies, peuvent être responsables d’une carence en fer. En effet, le saignement engendré par la muqueuse de l’utérus, l’endomètre, réduit la teneur en globules rouges. Les symptômes sont alors multiples : pâleur, fatigue, étourdissement…

Quels sont les symptômes de l'anémie ?

Tout d’abord, il faut noter qu’il existe plusieurs sortes d’anémies.
  • L’anémie ferriprive : c’est l’anémie la plus fréquente. Elle est provoquée par une carence en fer ou par une mauvaise absorption du fer par le corps. Elle peut être dûe à une alimentation carencée ou à des périodes menstruelles abondantes.
  • L'anémie est causée par un manque de vitamines B12 et B9. Ces vitamines permettent la production des globules rouges.
  • L’anémie liée à une maladie chronique comme la maladie de Chrone ou un cancer
  • L’anémie hémorragique, qui est causée par des hémorragies. C’est le cas lorsque une importante quantité de sang sort au niveau des vaisseaux sanguins. Cela peut survenir des suites d’un accouchement, à cause de problèmes gastriques ou intestinaux.
  • Enfin, il existe des cas d’anémies plus rares, notamment l’anémie aplasique, lorsque la moelle osseuse ne parvient pas à produire suffisamment de globules rouges, blancs et de plaquettes.

Nous nous concentrerons uniquement sur l’anémie ferriprive, particulièrement présente chez les personnes menstruées.

L’anémie toucherait 4 à 8% des femmes en âge de procréer. Certaines personnes vont être plus sujettes à de l’anémie que d’autres.
  • Les personnes suivants des régimes végétariens
  • Les personnes ayant des règles abondantes ou qui se prolongent dans la durée
  • Si vous allaitez ou que vous êtes enceinte
  • Les personnes plus âgées : avec l’âge les troubles d’absorption intestinale sont plus fréquents
  • Les personnes souffrant de maladies chroniques
  • Les personnes exposées aux radiations à cause de radios multiples ou de leurs métiers
  • Les personnes atteintes de maladies virales graves qui affectent le système immunitaire

Les symptômes sont multiples :
  • Fatigues prononcée et continue
  • Teint pâle
  • Maux de tête et douleurs céphaliques
  • Pertes de cheveux
  • Ongles mous et cassants
  • Étourdissements
  • Essoufflements
  • Difficultés à se concentrer et à réfléchir

Quels sont les traitements d'une anémie ?

Si vous êtes sujette à ces symptômes, vous pouvez demander à votre médecin d'effectuer un bilan sanguin pour connaître votre taux d’hémoglobine dans le sang. Plusieurs pistes de traitement pourront être envisagées par votre professionnel de santé en fonction de votre diagnostic, comme la prise de compléments médicaux riches en fer.

Comment prévenir le risque d'anémie pendant les règles ?

L’anémie pendant les règles n’est heureusement pas une fatalité ! Il existe plusieurs façons de prévenir le risque d’anémie.

Consommer des aliments riches en fer

La première solution est de consommer des aliments riches en fer, pour limiter la perte pendant le flux menstruel. Cet oligo-élément se divise en deux catégories :

  • le fer héminique (issu des aliments sanguins comme viandes & poissons), avec un taux d’absorption à environ 25%
  • le fer non-héminique (issus des aliments végétaux ou laitiers: céréales, fruits, légumes…), plus difficilement assimilable par l’organisme, à hauteur de 10%


Notre corps se compose d’environ deux tiers de fer héminique que l’on trouve dans les aliments suivants :

  • la viande rouge, mais aussi volaille, les abats, le boudin noir…
  • les poissons, le poulpe…
  • les fruits de mer comme les moules et palourdes


Le fer non-héminique a une faible biodisponibilité mais est présent dans des produits nécessaires à un régime équilibré comme :

  • les légumineuses : lentilles, lentilles corails, haricots blancs,
  • le tofu
  • les graines de courges
  • certains légumes verts (haricots verts, épinards, choux de bruxelles) mais aussi les algues
  • le chocolat noir

Prendre des compléments alimentaires

Si un changement d’alimentation ne suffit pas, il est possible de prendre des compléments alimentaires, voire des médicaments, qui auront pour objectif de rétablir le taux de fer dans le sang. C’est souvent une solution qui est prescrite en cas de carence en ferritine.

Éviter de boire du thé ou du café en fin de repas

Enfin, éviter à tout prix le thé ou le café après avoir mangé. En effet, ces boissons empêchent l’absorption du fer contenu dans les aliments par l'organisme : vous risqueriez un manque de fer pendant vos saignements menstruels à cause d’une mauvaise assimilation ! A l’inverse, la célèbre vitamine C aurait un rôle positif à jouer dans l'absorption du fer non héminique lorsqu'elle est prise en même temps que ces aliments, car elle améliore sa biodisponibilité.

La FAQ de l’anémie pendant les règles

Comment sont les règles quand on est en anémie ?

Souvent les personnes souffrant d’anémie ont des règles plus longues et plus abondantes. La période des menstruations n’est donc pas un moment joyeux pour les personnes souffrant d’un faible taux d’hémoglobine puisque les effets dû aux saignements menstruels sont d’autant plus prononcés. Mais ce n’est pas toujours le cas et ce déficit peut venir d’une autre origine !

Quels sont les dangers de l'anémie lorsqu'on a ses règles ?

L’anémie liée aux règles est assez courante. Elle va provoquer des symptômes plus ou moins handicapants au quotidien. Si vous souffrez d’un flux menstruel trop abondant voire hémorragique, consultez votre médecin ! Cela peut cacher une pathologie sous-jacente.

Vous aimerez aussi :