Comment soulager les douleurs de règles ?

Comment soulager les douleurs de règles ?

 

Pourquoi j’ai des douleurs de règles ?



Les règles douloureuses sont le résultat de la contraction utérine qui évacue la muqueuse / l'endomètre qui se détache à la fin du cycle, lorsque l’ovule n’a pas été fécondé.
Nous pouvons représenter les douleurs de règles sur une échelle de 1 à 10 (10 équivaut à la douleur la plus forte). Une douleur à 10, représente la douleur maximale (lorsqu’on se tord de douleur). 
Nous vous conseillons d’aller consulter un médecin lorsque votre douleur se situe à 6. Bien évidemment, c’est une douleur qui est subjective et propre à chaque personne menstruée. Certaines personnes vont identifier leur douleur a 4, alors que pour une même douleur, d’autres la situent à 7.


On considère que :
  • De 1 à 3, c’est une douleur faible. On ressent de la gêne et des petites douleurs, mais cela n’a pas d’impact sur le quotidien. Les douleurs ne vous empêchent pas de pratiquer une quelconque activité. La solution pour ces douleurs légères ? Appliquez une bouillotte chaude sur votre ventre, ou pratiquez un sport doux comme le yoga ou les étirements qui vont agir sur les muscles et les tensions ressenties. Vous pouvez aussi utiliser des huiles essentielles qui vont aider à accéder à la détente.
  • De 4 à 6, on est sur une douleur moyenne. Pour ce type de douleur, en plus de la bouillotte et des solutions naturelles comme cités auparavant, on peut penser aux anti douleurs, surtout si la douleur a un impact sur notre quotidien.
  • De 7 à 10, la douleur est élevée. Lorsqu’elle est installée depuis plusieurs jours et que ni les solutions naturelles, ni les antidouleurs ne fonctionnent, alors il est important de consulter son médecin ou un professionnel de santé, qui saura vous aider.

Les culottes menstruelles Elia peuvent vous aider à mieux vivre votre période de règles, surtout quand elles sont abondantes et douloureuses. Toutes douces, en coton certifié bio, elles vous permettent d’éviter les sensations d’irritations que vous pouvez avoir avec d'autres protections. Elles ne serrent pas le ventre et évitent d’accentuer le mal de ventre pendant les règles.


Comment soulager les douleurs de règles ?


Il existe autant de techniques que de femmes, pour soulager les douleurs de règles.
Cependant, il existe des techniques et astuces plus connues que d’autres :
  • La respiration : pour soulager les douleurs liées aux menstruations, le souffle est un axe sur lequel on peut travailler facilement. La respiration au niveau du ventre peut soulager vos douleurs menstruelles. Un exercice simple de respiration consiste à inspirer profondément en gonflant le ventre, puis à le vider en expirant. La respiration doit être basée sur le ventre. 

  • Le yoga : le Yin Yoga est un type de yoga doux, parfaitement adapté en cas de douleurs de règles. C’est un type de yoga qui est régénérateur et qui apporte douceur et réconfort. C’est une pratique qui favorise beaucoup les postures au sol. Les positions sont maintenues généralement entre 45 secondes et 7 minutes. Il permet de détendre en profondeur les tissus, les ligaments et les tendons.

  • Les huiles essentielles aident à la détente. Le baume du tigre peut aussi être utilisé pour les douleurs de règles. Sa chaleur permet de soulager les douleurs du ventre, du fait de son action anti-inflammatoire et antalgique. Il va venir atténuer les contractures tandis que l’odeur des huiles essentielles va vous permettre d’accéder à la détente par la respiration.

 

  • Les tisanes : selon celle que vous choisissez, les vertus varient. Nous vous recommandons : les tisanes à la camomille allemande et les tisanes de souci du jardin pour leurs vertus calmantes et apaisantes ou les infusions au thym pour leurs vertus antispasmodiques.

 

  • La réflexologie plantaire peut aussi aider à soulager les douleurs de règles.

Pourquoi j’ai des douleurs de règles sans avoir mes règles ?


Le mal de ventre que l’on ressent pendant nos menstruations n’est pas uniquement dû aux règles. Il peut y avoir plusieurs raisons à cela :
  • Les douleurs peuvent annoncer l’arrivée de règles sans que ces dernières ne soient encore là, c’est le syndrome prémenstruel (SPM). Le SPM se compose aussi d’autres symptômes comme un changement d’humeur, des ballonnements, de l’acné, des maux de tête, une modification de l'appétit, des troubles du sommeil et de digestion.

  • Les douleurs peuvent être dues à une infection pelvienne, provoquée par une infection sexuellement transmissible, comme la chlamydia, la gonorrhée etc… D’autres symptômes associés à une IST sont la fièvre, des pertes nauséabondes et abondantes, des douleurs pendant les mictions ou rapports sexuels, ou encore des saignements utérins. Si vous présentez ces symptômes, consultez votre médecin qui saura vous donner le traitement adapté.

  • La rupture d’un kyste ovarien : les kystes ovariens ne sont pas forcément dangereux pour la santé. La plupart du temps, on ne remarque même pas leur présence. Mais la rupture d’un kyste ovarien peut provoquer des douleurs similaires à celles que l’on ressent pendant les menstruations. Elle peut aussi provoquer des saignements, autre que les règles. Dans ce cas, consultez votre gynécologue pour un examen approfondi.

 

  • L’endométriose : cette maladie provoque des douleurs dans la zone pelvienne, pendant les règles, mais aussi tout au long du cycle. Ces douleurs sont invalidantes pour le quotidien de nombreuses femmes qui en souffrent. C’est une maladie qui touche d’ailleurs 1 femme sur 10. Les rapports sexuels douloureux sont aussi un symptôme de l’endométriose. Si vous ressentez des douleurs qui vous empêchent de mener une vie normale, consultez votre gynécologue : ce n’est pas normal d’avoir mal !

Peut-on avoir des douleurs de règles et être enceinte ?


Parfois, les douleurs semblables à des douleurs de règles sont en fait révélatrices du début de la grossesse ou d’une grossesse extra-utérine. 
Qu’est-ce que la grossesse extra-utérine ?
C’est lorsque l'œuf se développe hors de l’utérus, dans l’une des trompes utérines. Une grossesse extra-utérine ne peut jamais aboutir à terme. On soupçonne une grossesse extra-utérine en cas de douleurs abdominales constantes et fortes et avec une absence de menstruations. Il faut consulter votre gynécologue tout de suite si vous ressentez ces douleurs, car une grossesse extra-utérine peut entraîner une rupture de la grossesse, et des hémorragies internes sévères si elle n’est pas prise en charge à temps. Dans les cas les plus graves, cela peut entraîner au décès de la femme. 
Les grossesses extra-utérines concernent aujourd’hui 2% des grossesses, un chiffre qui a tendance à augmenter depuis quelques années en raison des risques comme le tabagisme, ou un âge de conception supérieur à 35 ans.

Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.