Protection périodique : laquelle choisir pour ses règles ?

Les protections périodiques sur le marché sont nombreuses. Vers laquelle s’orienter ?



Qu'est-ce qu'une protection périodique ?

Elles sont dans l’esprit des femmes des amies ou ennemies du quotidien, et intimement liées au cycle menstruel, aux règles, aux pertes blanches, à la grossesse mais aussi aux maladies gynécologiques comme l’endométriose.
En moyenne une femme aura ses menstruations près de 400 fois dans sa vie soit près de 2 400 jours. Il est consommé en moyenne chaque seconde dans le monde environ 1 500 protections jetables, c’est près de 45 milliards par an qui sont consommées.
Les marques et industriels proposent des alternatives durables, jetables et avec des compositions variées. Bien se protéger pendant son flux menstruel est un enjeux sociétal qui garantit un bien être, une confiance pour les femmes menstruées. Elles n’ont pas été une évidence au travers de l’histoire et encore aujourd'hui !

L'histoire des protections hygiéniques : du Moyen- Âge à aujourd'hui

Nous vous proposons une petite frise historique de l’histoire des protections hygiéniques pour évaluer l’évolution de nos choix. Avant l’industrialisation de ces dernières, les femmes ont toujours trouvé des solutions “maison” pour se protéger des règles. Généralement, les femmes, en situation de précarité menstruelle, les fabriquaient elles-mêmes avec des tissus, du bois ou d’autres matériaux plus ou moins hygiéniques.

Les premières traces des protections hygiéniques remontent à l’Antiquité :

  • Des prémices du tampon sont retrouvés en 1950 avant Jésus-Christ
  • Les Égyptiennes utilisaient des bandes ouatées enroulées à introduire dans le conduit vaginal
  • Quant aux Romaines, elles utilisaient des compresses de papyrus, d’herbe ou de laine enroulées autour de morceaux de bois.


Finalement, ce n’est qu’au début du 19ème siècle que les travaux de Pasteur montrent l’importance de l’hygiène intime. Dès lors, il est recommandé d’utiliser des sous-vêtements et des dispositifs hygiéniques adaptés, et les premières culottes menstruelles apparaissent ! Les tampons modernes n'ont d'ailleurs vu le jour qu’en 1929.

Quels sont les différents types de protections périodiques ?

Il en existe différents types sur le marché : nous vous proposons un petit panorama des plus répandues.

La culotte menstruelle

La culotte menstruelle est notre choix de prédilection chez Elia ! C’est une vraie révolution qui a touché le secteur de l’hygiène féminine depuis quelques années. C’est une lingerie hygiénique avec un usage très simple qui va remplacer ou venir en complément d’un dispositif hygiénique classique. Les culottes menstruelles s’enfilent comme une lingerie classique et vont absorber, sécher le sang des menstruations pendant près de 12 heures. Merci l’assemblage de tissus ingénieux qui ne fait que quelques millimètres d’épaisseur ! C’est une protection douce, saine, non-intrusive qui est très économique pour la femme puisqu’une culotte menstruelle se garde près de 7 ans. La culotte de règles est un système hygiénique idéal pour la nuit, notamment pour celles qui ont des saignements abondants. D’un confort inégalé, il est courant que leurs utilisatrices en oublient presque leurs règles !

Le tampon

Le tampon est la protection absorbante qui a créé une vraie révolution dans la vie des femmes et des personnes menstruées. C’est un système intra vaginal qui se glisse à l’intérieur du vagin pour absorber le flux menstruel. Le sang des menstruations est absorbé et retenu à l’intérieur pendant quelques heures. Très pratique, les tampons peuvent être utilisés à n’importe quel moment des règles. C’est une bonne solution intime pour la pratique du sport et notamment de la piscine ou de la baignade, en revanche beaucoup moins facile d’utilisation pour les premières règles. Quelques recommandations sont néanmoins à prendre en compte à tout prix pour éviter des infections et le SCT, le syndrome du choc toxique, comme la durée de port et le lavage des mains avant et après.

La serviette hygiénique et le protège-slip (lavable ou jetable)

Les serviettes hygiéniques sont des solutions qui absorbent le sang des règles. Il existe, comme pour les tampons, différents niveaux d’absorption : les serviettes pour les pertes moyennes à abondantes, les protège-slips pour les saignements plus légers ou le spotting. Très pratiques, les serviettes se placent au fond de la culotte et assurent une absorption pendant quelques heures. La serviette hygiénique est une bonne solution pour toutes celles qui souhaitent éviter les protections hygiéniques internes. C’est l’option la plus utilisée dans le monde aujourd’hui. Elle peut être lavable ou jetable, et il faut quoi qu’il arrive la choisir dans les matières les plus naturelles et les moins traitées possibles.

La coupe menstruelle

La coupe menstruelle est une protection intravaginale, comme le tampon mais avec des propriétés différentes. C’est une coupe en silicone biomédical qui va recueillir et non absorber le sang menstruel. Une fois que la coupe est pleine, il faut la retirer de son vagin, vider le sang, la nettoyer et la replacer. C’est une solution durable et à bas prix qui a fait beaucoup d’adeptes, notamment en situation de précarité étudiante. La mise en place et le retrait de la cup nécessitent un temps d’adaptation. Il existe différentes tailles de coupes qui s’adaptent à l’abondance des menstruations. Attention néanmoins à respecter quelques règles : ne pas porter sa cup plus de 4h, se laver les mains et surtout bien la stériliser tous les jours !

L'éponge menstruelle

L’éponge menstruelle est une protection périodique très peu utilisée en France. C’est une éponge de mer que l’on va placer comme le tampon et la cup à l’intérieur du vagin. Elle va absorber et retenir les menstruations pendant quelques heures. C’est une solution durable par sa fabrication mais aussi par sa longévité. Cette petite éponge se change tous les 3 à 5 mois. Attention à ne pas la garder plus de 4h et à bien la laver après chaque utilisation. Cette protection absorbante pourrait être à l’origine d’infections et d’irritations.

Le flux instinctif

Le flux instinctif libre n’est pas une protection au sens strict du terme. C’est une technique qui permet de retenir les menstruations au fond de son vagin le temps de l’écouler dans les toilettes. Le flux instinctif consiste à contrôler l’écoulement des règles grâce aux muscles de son périnée notamment. Peu de femmes le pratiquent : en effet, il est plus simple d’appliquer la méthode du flux instinctif si votre périnée est musclé et si vous avez des pertes légères que l’inverse. Attention à la course aux toilettes ou à la tâche sur le pantalon pour celles qui ne maîtrisent pas encore la technique ! L’apprentissage du flux instinctif libre se fait sur plusieurs cycles. N'hésitez pas à utiliser des protections périodiques comme la culotte menstruelle pour prévenir des petits désagréments.

Comment choisir ses protections périodiques ?

Il existe aujourd’hui différentes protections pour recueillir les saignements et chaque personne menstruée peut faire un choix facilement. Cependant, toutes les solutions intimes ne se valent pas en termes d'absorption, de durabilité et de résistance dans le temps. Il est important de bien connaître les différences et la composition pour ne pas avoir de déconvenues à l’usage et potentiellement mettre en danger sa santé.

À éviter : les protections périodiques polluantes

Nous avons aujourd’hui une responsabilité envers l’environnement et l’écologie. Nous vous recommandons, quel que soit votre choix, de ne pas utiliser de protections hygiéniques polluantes. A la fois pour votre corps mais aussi pour notre planète ! Source de déchets énormes, elles mettent entre 500 et 800 ans pour se décomposer dans la nature.
Voici quelques exemples de traces de substances toxiques à éviter face au risque pour la santé :

  • Les pesticides, les dioxines, les phtalates, les dérivées halogènes
  • Les colorants ou teintures non OEKO-TEX
  • Les parfums ou autres additifs
  • Les nanoparticules d’argent ou de cuivre
  • Les matières synthétiques non respirantes


Toutes ces substances polluantes contiennent des perturbateurs endocriniens qui peuvent s’avérer cancérigènes pour le corps. Certaines solutions intravaginales comme les tampons peuvent aussi perdre des fibres dans l’utilisation et notamment lors du retrait. Cela peut causer un risque d’irritations, des infections à répétition et même des mycoses !

À privilégier : les protections saines et naturelles

Privilégiez des options saines et naturelles pour vos sous-vêtements et votre protection hygiénique ! Quelques critères à garder en tête dans votre choix :

  • Les matières naturelles comme le coton (si possible bio)
  • Dès que possible les dispositifs externes et non internes
  • Les produits avec des étiquettes et une composition claire
  • Les produits avec des certifications externes
  • La transparence de la marque envers ses consommateurs
  • Le prix et les économies sur le long terme, surtout si vous êtes étudiante avec un petit budget

La FAQ des protections hygiéniques pour règles

Comment choisir sa protection hygiénique ?

Le choix de sa protection hygiénique n’a jamais été aussi facile. Les consommatrices ont le choix de différentes solutions pour se protéger pendant leurs menstruations. Choisissez ce qui vous convient le mieux en fonction de votre budget, de votre sensibilité, de votre confort ou de l’abondance de vos règles. Vous pourrez également choisir une solution durable pour avoir un impact significatif sur votre budget, sur l’environnement et vous orienter vers une option périodique en coton biologique la plus saine possible.

Quelle est la meilleure protection périodique ?

La meilleure option est celle dans laquelle on se sent le mieux et avec laquelle nous sommes le plus en adéquation sur le budget, la composition et la fabrication ! En fonction de ses besoins (nuit, sport, piscine, journée active…) et de son flux, la protection la plus adaptée ne sera pas la même !

Pourquoi opter pour les culottes menstruelles Elia Lingerie comme protections périodiques ?

Les culottes menstruelles Elia sont une vraie révolution et cochent toutes les cases économiques, éthiques, environnementales et sanitaires !

Quelles sont les protections périodiques sans produits chimiques ?

Les protections périodiques sans produits chimiques ne comportent pas de perturbateurs endocriniens, de pesticides, de glysophates, de colorants chimiques, de chlore. Favorisez l’achat avec des certifications bios, OEKOTEX qui garantissent une traçabilité et une innocuité du produit vis-à-vis du corps et de l’environnement.



Vous aimerez aussi :