Stopper ses règles : nos 5 méthodes naturelles pour le faire

Plusieurs raisons peuvent vous pousser à vouloir stopper vos règles. Est-il possible de le faire ? Comment réussir à stopper ses menstruations ? Nous vous livrons toutes nos astuces dans cet article !

 

Pourquoi vouloir stopper ses règles ?

La durée des règles est variable en fonction des femmes. Vous pouvez vouloir stopper votre flux périodique pour de multiples raisons : départs en vacances, une fête de prévu, date importante comme un examen etc…

Parfois, on préfère éviter d’avoir ses règles à certains moments peu opportuns. Certaines femmes peuvent aussi avoir envie de stopper leurs règles quand elles présentent certaines pathologies comme de l’endométriose ou de saignements très abondants.

Pour stopper vos règles, il existe différentes méthodes : certaines sont temporaires, et d’autres définitives

Quelles sont les méthodes courantes pour stopper ses règles ?

Plusieurs moyens existent pour stopper vos règles :

  • des méthodes naturelles
  • des méthodes médicamenteuses
  • des méthodes contraceptives

Méthodes naturelles pour couper les règles

L’efficacité des méthodes naturelles pour raccourcir ses règles n’est en revanche pas prouvée scientifiquement, mais puisqu’elle ne présente aucune contre-indication, libre à vous de les tester ! Elles seront plus ou moins efficaces selon les femmes et leur cycles. 

  • Les plantes : on retiendra notamment l’achillée millefeuille et le poivre de moine, qui sont connus pour décaler vos règles de quelques jours (à condition de les prendre à temps !) Vous pouvez aussi tester la bourse à pasteur, les feuilles de framboisier, la racine d’angélique, et la sauge. On recommande de consommer ses plantes sous forme de tisanes. Elles ne retarderont pas forcément l’arrivée des règles mais elles peuvent réduire le flux menstruel
  • Boire suffisamment d’eau : de manière générale, boire suffisamment d’eau est très important pour votre santé, il est recommandé de boire 1,5l à 2l d’eau par jour. Si vous buvez beaucoup d’eau, il y a de grandes chances pour que votre flux menstruel soit réduit.
  • Il est aussi recommandé de consommer des fruits et légumes en quantité suffisante pour mieux vivre votre période de règles. En effet, votre flux menstruel est allégé, et comme les légumes sont des aliments non-inflammatoires, ils peuvent soulager les dysménorrhées (douleurs de règles). 

Pour rappel, ces méthodes ne sont pas scientifiquement prouvées et dépendent de chaque femme. Elles ne stopperont pas vos règles mais influeront sur l’abondance de votre flux.

Prise de médicaments pour stopper les règles

Pour retarder vos règles, il existe des méthodes médicamenteuses reconnues. Pour opter pour ce genre de solutions, rapprochez-vous de votre médecin ou professionnel de santé, pour vérifier que vous ne présentez pas de contre-indications et pour vous informer des potentiels effets secondaires.

  • Vous pouvez prendre des agonistes de la GnRH : c’est un traitement qui stoppe les fonctions ovariennes : le cycle hormonal est mis sur pause, donc les menstruations disparaissent. Si vous arrêtez de prendre ce traitement, les règles reviennent.

La prise de ce traitement se fait sous contrôle médical. 

  • Un médicament anti-inflammatoire non stéroïdien peut être utilisé pour soulager vos douleurs menstruelles. Ils peuvent aussi réduire le flux sanguin.  

Si vous utilisez ces médicaments car votre flux est trop douloureux et que vous voulez éviter de les avoir, souvenez-vous qu’il n’est pas normal de souffrir au point que cela impact votre quotidien pendant vos règles : consultez votre médecin, sage-femme ou gynécologue pour trouver la cause de vos douleurs et trouver un traitement adapté.

Choix d'un mode de contraception hormonal pour stopper les règles

Certains modes de contraception peuvent stopper vos règles. La méthode contraceptive est la seule méthode véritablement efficace. 

  • Pour la pilule : deux solutions s’offrent à vous.

Les pilules microprogestatives sont prises en continu ce qui interrompt totalement l’arrivée des règles.

Mais, il existe aussi d’autres types de pilules comme la pilule combinée oestroprogestatives, qui fonctionne avec l’association de deux progestatifs. Cette pilule provoque des saignements de privation pendant la semaine d’arrêt de prise ou de placebo (en fonction de si vous avez une pilule de 21 comprimés ou de 28). Comme ce sont des saignements artificiels (appelées communément de fausses règles), il est possible d’enchaîner deux plaquettes, sans interruption ou en sautant les comprimés placebo. Vous n’aurez ainsi pas vos règles, mais il est en revanche possible que vous ayez quelques saignements comme du spotting

  • Le stérilet aux hormones : 

Cette méthode de contraception repose sur la délivrance d’hormones progestatif de synthèse (le lévonorgestrel) par un dispositif intra-utérin placé dans l’utérus par votre gynécologue. En optant pour le stérilet hormonal, les règles sont le plus souvent réduites et finissent même par disparaître chez certaines femmes.

  • La troisième méthode de contraception qui permet de stopper les règles est l’implant contraceptif

C’est un moyen de contraception qui est placé sous la peau du bras et qui délivre en continu un hormone progestatif. Cette hormone permet de stopper l’ovulation. On observe que l’implant a généralement tendance à réduire l’apparition des menstruations. Certaines femmes vont voir leurs règles être complètement arrêtées lorsqu'elles ont un implant.  

En dernier recours : stopper ses règles par un acte chirurgical

Parmi les actes chirurgicaux, on pense notamment à :

  • L'hystérectomie : cette technique consiste à l’ablation de l’utérus. C’est une méthode irréversible qui stoppe le cycle menstruel et rend la grossesse impossible. L’hystérectomie peut être conseillée par un médecin si vous êtes sujettes à des pathologies gynécologiques graves comme le cancer du col de l’utérus. 
  • L’endométrectomie : c’est un acte chirurgicale différent que l’hystérectomie. Celui-ci consiste à l’ablation de l’endomètre, c’est-à-dire de la muqueuse qui tapisse l’utérus. Cet acte chirurgical peut avoir un intérêt en cas de cancer de l’endomètre, de fibromes ou de règles hémorragiques. Ainsi, le flux est stoppé. Cependant, cette opération diminue très fortement la fertilité. 

Est-il possible de retarder naturellement les règles ?

Des méthodes naturelles permettent de retarder ses règles ponctuellement, l’efficacité de ces dernières dépend de chaque femme et n’est pas prouvé scientifiquement. Seules les méthodes contraceptives ou chirurgicales sont véritablement efficaces. Mais, rien ne vous empêche de les tester puisqu’elles ne présentent pas de contre-indications. 

 

La FAQ pour arrêter ses règles

Est-il possible de stopper ses règles le temps d'une soirée ?

Si vous prenez la pilule et que vous voulez stopper votre flux le temps d’une soirée, il vous suffit d’enchaîner directement votre deuxième plaquette sans les 7 jours d'arrêt. Il existe aussi des méthodes naturelles pour stopper vos règles, comme la prise d’infusions à base de plantes.

Est-ce dangereux de vouloir stopper ses règles ?

Vouloir stopper son cycle n’est pas dangereux, tant que vous respectez la posologie de votre pilule, de la prise de plantes etc.. Dans tous les cas, si vous avez le moindre doute ou la moindre question, consultez votre médecin, sage-femme ou gynécologue.

 

Vous aimerez aussi :