Quelles sont les causes des saignements avant les règles ?

Il est courant d’observer de petits saignements avant vos règles, généralement la semaine précédent vos menstruations. Les causes de ces saignements sont multiples et ne doivent - la plupart du temps - pas vous alarmer.

Même si c’est un phénomène fréquent, il convient tout de même de se renseigner sur l’origine de ces saignements avant de s’assurer que rien d’anormal n’en est à l’origine.

 

Est-ce normal d’avoir des saignements avant les règles ?

De nombreuses femmes observent des pertes vaginales, de sang peu abondantes avant leurs règles, pendant la phase lutéale. Cette période du cycle est en fait la plus propice aux pertes de sang légères. La raison principale ? la chute d'hormone. Alors ce type de saignements avant les règles peuvent se produire pendant un cycle menstruel sain. Chez certaines personnes, ce sera systématique, quand pour d’autres, les saignements seront occasionnels.

Pourquoi des pertes de sang hors règles apparaissent ?

Plusieurs raisons peuvent expliquer l'apparition de spotting avant les règles. La principale raison est la baisse du niveau d’hormones. Mais, d’autres raisons peuvent en être à l’origine. 

Baisse des hormones pendant la phase lutéale

Les saignements qui apparaissent pendant la phase lutéale sont le plus souvent liés à la chute d’hormones. Mais qu’est-ce que la phase lutéale ?

La phase lutéale correspond au début de l’ovulation et se terminant par l’arrivée des règles (ou l’implantation d’un embryon si il y a eu un rapport sexuel avec la fécondation). C’est pendant cette période que le corps se prépare à l’implantation potentiel d’un embryon et c’est à ce moment-là que la muqueuse utérine s’épaissit sous l’action des hormones.

Lorsque l’ovulation a lieu, le follicule relâché par un des deux ovaires est transformé en corpus luteum, ce dernier va sécréter de la progestérone. Pendant cette période, l’œstrogène va baisser et la progestérone augmenter.

La progestérone est l’hormone responsable du soutien de la paroi utérine. Mais, quelques jours plus tard, la réserve de progestérone est vidé. C’est à ce moment-là que survient la chute d’hormones, qui va entraîner le début des règles et d’un nouveau cycle.

Chez certaines femmes la chute, même légère, de progestérone entraîne de légers saignements. 

Des saignements pendant la phase lutéale peuvent aussi signifier que votre niveau de progestérone est trop faible. Si vous suspectez que votre niveau de progestérone est trop faible, parlez-en à votre médecin.

Choix d’un nouveau mode de contraception

Si vous avez récemment commencé un nouveau contraceptif hormonal, il est probable que vous ayez remarqué des pertes rosées. Ces saignements surviennent à cause des changements hormonaux que votre nouveau moyen de contraception provoque. Si ces saignements sont normaux trois mois après le commencement d’un nouveau contraceptif, s’ils perdurent au-delà de 3 mois, consultez votre médecin : peut-être que votre contraception ne vous est pas adaptée.

Infection sexuellement transmissible ou troubles utérins

Si dans la plupart des cas les saignements avant les règles ne révèlent pas de causes graves, dans certains cas (plus rares), ils peuvent être le signe d’Infection Sexuellement Transmissibles (IST), de  troubles utérins, ou encore de fibromes. 

  • La chlamydia peut provoquer des saignements avant les règles. Mais, ce n’est pas l’unique symptôme que provoque cet IST. Les symptômes sont multiples et englobent : des pertes vaginales anormales, des douleurs abdominales, de la fièvre mais aussi des douleurs lors de rapport sexuels ou pendant la miction. Pour vous assurer que vous n'avez pas de problèmes d’IST, faites un test de dépistage. D’ailleurs, il est très important de se faire dépister régulièrement.
  • Les femmes atteintes du SOPK peuvent aussi observer des saignements avant les règles à cause de l’augmentation du niveau d’androgènes dans le corps.
  • Enfin, les fibromes peuvent aussi provoquer des saignements avant les règles. Qu’entend-on par fibrome ? Ce sont des tumeurs bénignes se développant dans la muqueuse. Les polypes (autre nom pour les fibromes) peuvent créer des règles irrégulières et des saignements entre les règles.

Dans la majorité des cas, les saignements précédents les règles n’ont aucune cause alarmante, si ils s’accompagnent de douleurs et d’autres symptômes, consultez votre médecin.

Comment prévenir les pertes de sang avant les règles ?

Pour prévenir les potentielles pertes de sang avant les règles, vous pouvez adopter les culottes menstruelles. En coton bio, respirantes, elles sont non irritantes pour votre zone intime : idéal pour en porter en prévention de saignements ou en cas de pertes légères.

 

La FAQ des saignements avant les règles

Est-ce normal de perdre du sang en dehors des règles ?

Les changements hormonaux sont la principale cause des pertes de sang en dehors des règles. Dans la majeure partie des cas, les saignements ne sont absolument pas alarmants, même normaux.

Comment différencier un saignement et le début des règles ?

Les saignements précédents les règles sont des saignements légers et à la couleur différente. Ils sont en général plutôt rosés, ou au contraire brunâtre. De plus, ils arrivent les jours précédents l’arrivée supposée de vos règles.

Est-ce qu’un saignement avant les règles est synonyme de maladie ?

Des saignements en dehors ou avant les règles peuvent en effet être le signe de troubles utérins ou d’infections sexuellement transmissibles, si ces derniers sont accompagnés d'autres symptômes et de douleurs. En cas de doute, consultez votre professionnel de santé.

 

Vous aimerez aussi :

Les informations issues des articles présents sur le site www-elia-lingerie.com sont des informations générales. Bien qu’elles aient été relues par des professionnels de santé, ces informations ne sont pas exemptes d’erreurs, ne constituent pas des conseils de santé ou des consultations et n’ont pas vocation à fournir un diagnostic ou proposer un traitement. Ces informations ne peuvent, en aucun cas, se substituer à un avis médical et ne peuvent pas remplacer une consultation auprès d’un professionnel de santé. Pour toute question, nous vous invitons à consulter votre médecin.