Qu'est-ce que les pertes blanches ? Explications et conseils

Appelées leucorrhées, les pertes blanches sont tout à fait normales. Pourtant, ce phénomène a tendance à surprendre, voire à inquiéter. Leur consistance change en fonction du moment du cycle mais, comme vous allez le voir, il est très facile de les reconnaître et de comprendre à quoi correspond chaque perte blanche.

 

À quoi correspondent les pertes blanches ?

Les pertes blanches apparaissent en même temps que les premières règles et subsistent jusqu’à la ménopause. Ces pertes vaginales sont composées en grande partie de glaire cervicale. Elles sont sécrétées pour conserver une parfaite humidité dans le vagin mais aussi le protéger. En effet, les pertes blanches viennent rééquilibrer le pH vaginal, limitant ainsi le risque de mycoses. Véritable barrière anti germes et antibactérienne, elles préviennent les infections. La glaire cervicale, secrétée par le col de l'utérus et variable en fonction du cycle, joue en plus un rôle supplémentaire dans la fécondité.  Pour les aider à agir, il est important d’avoir une hygiène intime douce grâce, notamment, à un savon au pH neutre. Évitez également les douches vaginales provoquant un déséquilibre de la flore.

Pourquoi toutes les femmes ont-elles des pertes blanches ?

Au fil de leur vie, toutes les femmes découvrent des traces de pertes blanches. Leur sécrétion est une fonction innée de notre organisme, signe d’un parfait fonctionnement du corps.

Quel est l'aspect des pertes blanches ?

L’aspect et la texture de chaque perte blanche vous renseignent sur le moment du cycle que vous traversez :

  • Pertes jaunes : lorsqu’une perte blanche se trouble et devient jaunâtre, elle annonce l’arrivée des règles.
  • Pertes blanches laiteuses : une perte blanche laiteuse correspond à un début de cycle. Elle est sécrétée pour conserver un bon pH vaginal favorable à l’ovulation.
  • Pertes blanches crémeuses ou épaisses : quand une perte blanche crémeuse apparaît, cela signifie que vous avez ovulé. Son rôle est de garder un vagin propre. Ce type de pertes blanches peut apparaître pendant 14 jours et même pendant la grossesse.
  • Pertes blanches abondantes : si vous remarquez que vous avez beaucoup de pertes blanches claires et visqueuses, c’est que votre corps fournit des efforts pour favoriser la fécondation. En effet, ce type de perte blanche d’ovulation arrive durant la période de fécondité. Elle lubrifie le canal vaginal et aide les spermatozoïdes à évoluer jusqu’à l’ovule. Les pertes blanches abondantes peuvent également être dérangeantes. Si elles tachent vos sous-vêtements ou créent une désagréable sensation d’humidité, parlez-en à votre gynécologue. Un changement de contraception pourra limiter ces sécrétions.

Les pertes blanches sont-elles malodorantes ?

Une perte blanche provoquée par l’évolution de votre sécrétion d’œstrogènes ne doit pas être odorante. En effet, cela peut être le signe d’une vaginose (un déséquilibre de la flore vaginale), d’une mycose ou d’une infection sexuellement transmissible à trichomonas.

Pertes blanches et grossesse : est-ce normal ?

Durant la grossesse, ne soyez pas surprise de découvrir que vous avez des pertes blanches crémeuses, voire des sécrétions plus abondantes qu’à l’accoutumée. Le corps met toute son énergie pour protéger le vagin et cela passe par une augmentation de la production de sécrétions vaginales.

Quelles sont les autres sécrétions à ne pas confondre avec des pertes blanches ?

Si une perte jaune est accompagnée de démangeaisons ou de brûlures, il peut s’agir d’un symptôme d’infection. Attention également aux pertes blanches laiteuses prenant un aspect caillé : elles peuvent être le signe d’une mycose. De même, lorsque la teinte d’une perte blanche est d’un jaune intense, grisâtre ou même verdâtre, il s’agit de sécrétions à faire contrôler par votre gynécologue.

Avoir des pertes blanches est naturel et anodin. Ces sécrétions vaginales changent d’aspect en fonction de votre cycle et ne doivent pas vous inquiéter. Signes d’un organisme sain, elles peuvent également vous alerter sur des infections nécessitant de consulter votre médecin. Surveillez-les donc avec bienveillance.

    La FAQ des pertes blanches

    Qu'est-ce qui provoque les pertes blanches ?

    Les pertes blanches sont provoquées par votre organisme. Ces sécrétions prendront un aspect différent en fonction de vos sécrétions d’œstrogènes. Elles pourront ainsi apporter une protection adaptée aux besoins de votre vagin selon l’instant de votre cycle. Elles permettent ainsi de conserver un pH vaginal optimal. Leur sécrétion assure une parfaite humidité dans le vagin et crée une barrière protectrice contre les germes et les bactéries.

    Est-il normal d'avoir des pertes blanches tous les jours ?

    Il est tout à fait normal d’avoir des pertes blanches tous les jours. En les observant, vous remarquerez qu’elles sont un peu plus jaunes avant les règles. Au début de votre cycle, ne soyez pas étonnée de découvrir des pertes blanches laiteuses. La perte blanche d’ovulation est, quant à elle, plus visqueuse. Elle laisse souvent place à des pertes blanches crémeuses et protectrices. Ces dernières sont également très communes durant la grossesse.

    Les pertes blanches sont-elles signes de grossesse ?

    Les pertes blanches ne signifient pas à coup sûr que vous êtes enceinte. Si vous remarquez des pertes blanches abondantes, cela peut en revanche être signe d’une grossesse. En effet, l’augmentation de production d’œstrogènes et de progestérones engendre un renouvellement du vagin beaucoup plus rapide. Le corps accompagne cette desquamation en augmentant la production de sécrétions vaginales entraînant des pertes blanches.

     

    Vous aimerez aussi :