Qu'est-ce qu'un utérus rétroversé ?

Qu'est-ce qu'un utérus rétroversé ?

La plupart du temps, l’utérus est en position antéversé. Mais, il arrive que dans certains cas, l’utérus soit rétroversé, c’est-à-dire, orienté vers l’arrière. Comment cela s’explique ? Est-ce dangereux ? On vous explique.

Définition de l'utérus rétroversé

Un utérus rétroversé est, comme son nom l’indique orienté vers l’arrière. Cela est le cas pour 20 à 30% des femmes. 
Dans la majorité des cas, l’utérus est antéversé, c’est-à-dire qu’il est orienté vers l’avant, vers la vessie. C’est donc une variété anatomique, pas une malformation.

 À quoi sert l'utérus ?

L’utérus est, comme vous le savez, un organe faisant partie du système reproducteur féminin. C’est en fait l’endroit prévu pour accueillir un embryon et pour qu’il s’y développe. 
L’utérus est composé d’une muqueuse interne appelée endomètre, qui est sous influence des hormones féminines. Ce qui veut dire qu’elle va s’épaissir au cours du cycle menstruel (dans le cas où un embryon serait implanté), jusqu’à être éliminée à l’arrivée des règles.
L’utérus abrite aussi le bouchon de mucus épais situé à l’entrée du col de l’utérus. Ce mucus devient mince et perméable, seulement au moment de l’ovulation.

Quelles sont les positions de l'utérus ?

L’utérus est situé dans le bas ventre, dans la région du bassin. Sa forme est plutôt de type triangulaire, ou d’une pyramide inversée. La taille d’un utérus (chez les femmes n’ayant jamais eu d’enfants) est de 8cm de longueur et 5 cm de largeur (environ).
L’utérus est dans la plupart des cas, 70 à 80% des cas, orienté de façon antéversé, c’est-à-dire qu’il est dirigé vers l’avant en reposant sur la vessie. Il forme même parfois un alignement avec la cavité vaginale. Mais, chez 20 à 30% des femmes, l’utérus est alors basculé vers l’arrière (reposant sur le rectum orienté vers la colonne vertébrale). C’est ce qu’on appelle : un utérus rétroversé.

Quelles sont les particularités de l'utérus rétroversé ?

Comme dit auparavant, un utérus rétroversé n’est pas une malformation, c’est simplement une caractéristique physique, moins répandue, comme par exemple le fait d’avoir les yeux vairons.  
L’utérus rétroversé n’est en aucun cas une exception et ne semble pas être une caractéristique héréditaire. La rétroversion de l'utérus est une caractéristique physique, au même titre que l'antéversion.

Quels sont les symptômes et douleurs d'un utérus rétroversé ?

L’utérus rétroversé ne présente aucun symptôme significatif. Il arrive que certaines femmes ne s’en rendent jamais compte. Souvent, on va détecter un utérus rétroversé lors d’un examen gynécologique. Il est impossible de s’en rendre compte hors d’un contrôle gynécologique comme :
  • un IRM (notamment prescrit dans le cas de pathologies comme l’endométriose)
  • un scanner 
  • une échographie (très souvent prescrit)
  • une hystéroscopie (un examen permettant d’examiner la cavité utérine et l’endomètre grâce à la fibre optique)

Dans une très grande majorité de cas, avoir un utérus rétroversé n’aura pas d’impact sur la fertilité, la grossesse et de manière générale sur la santé des femmes. 
Par contre, un utérus rétroversé peut entraîner certaines douleurs, plus ou moins intenses selon les femmes, comme des douleurs pelviennes et sacro-lombaires pendant les règles (des dysménorrhées ou règles douloureuses). Les femmes ayant un utérus rétroversé peuvent aussi être sujettes à des douleurs pendant les rapports sexuels, dans certaines positions, c’est ce qu’on appelle les dyspareunies. Les douleurs ne surviennent pas forcément au moment de la pénétration, mais plutôt dans certaines positions trop profondes.
Un utérus rétroversé peut entraîner d’autres types de symptômes comme de la constipation, des douleurs à la défécation, des envies fréquentes d’uriner ou au contraire des envies d’uriner à répétition.
Cependant, la chirurgie n’est envisagée que lorsque les symptômes sont trop forts ou handicapants.

Quelles sont les causes de l'utérus rétroversé ?

Un utérus rétroversé peut être causé par plusieurs facteurs : 
  • d’origine congénitale, c’est-à-dire présente depuis la naissance
  • d’origine secondaire, par exemple à la suite d’un accouchement où il y a eu une déchirure obstétricale ou encore une distension des ligaments de l’utérus.
  • certaines femmes peuvent aussi avoir un utérus rétroversé à cause d’une pathologie pelvienne (par exemple un fibrome utérin) ou d’une maladie inflammatoire comme l’endométriose

Quels sont les traitements de l'utérus rétroversé ?

Dans la plupart des cas, puisque un utérus rétroversé ne présente pas de symptômes particuliers, les femmes ne reçoivent pas de traitement. Cependant, si elles sont sujettes à des douleurs trop importantes et invalidantes, une prise en charge peut être envisagée.
Pour s’assurer que les douleurs proviennent bien de la rétroversion de l’utérus, il est possible de réaliser “un test au pessaire”. Comment se déroule ce test ? Un pessaire (un anneau souple en caoutchouc, latex ou silicone) est introduit par le praticien dans le vagin de la patiente. Le but est de fixer ou de mobiliser le col utérin et soutenir l’utérus pour essayer de corriger la rétroversion. On le laisse en place quelques jours, voire même quelques semaines. Si pendant ce temps les douleurs sont soulagées, alors le test est positif : il y a donc un lien de causalité entre les douleurs et l’utérus rétroversé. Dans ce cas, une opération chirurgicale peut être envisagée.

Comment l'utérus rétroversé impacte le corps féminin ?

Comme dit précédemment, l’utérus rétroversé n’a généralement pas d’impact sur le corps féminin.

Grossesse naturelle et PMA

Un utérus rétroversé n’a aucun impact sur la fertilité et n’empêche en aucun cas une grossesse naturelle. Ce n’est pas parce qu’un utérus est rétroversé que les spermatozoïdes n’auront pas accès à l’ovule.
Les techniques de PMA peuvent également être réalisées sans difficulté supplémentaire, que ce soit pour de la procréation médicalement assistée, mais aussi par une FIV (fécondation in vitro), une ponction ovarienne ou de l’insémination artificielle. Rassurez-vous : avoir un utérus rétroversé ne vous empêchera en aucun cas d’avoir des enfants. 
En revanche, l’utérus rétroversé peut provoquer certaines sensations désagréables voire douloureuses.
En effet, lorsque l’utérus commence à grossir, il est possible que l’angle du col, lorsque l’utérus est très rétroversé et incliné, vienne bloquer la miction. Heureusement, cela est très rare.
Certains professionnels de santé mettent aussi en garde sur une augmentation des risques de descentes d’organes à cause de la grossesse et d’un utérus rétroversé. Mais il est aujourd'hui très compliqué de prouver le lien de cause à effet entre ces deux phénomènes.

Contraception avec un stérilet

Un utérus rétroversé n’empêche pas non plus la pose d’un stérilet, même s'il peut la rendre plus compliquée. Cependant, si la rétroversion du stérilet est due à une pathologie utérine, il est possible que ce type de contraception vous soit proscrit. En effet, certaines pathologies comme l’endométriose ou les fibromes ne sont pas compatibles avec le DIU, ce dernier ayant tendance à accroître la durée des règles et l’intensité des saignements.
Côté protection hygiénique, l’utérus rétroversé n’empêche pas de porter une cup, ni une culotte menstruelle.
En cas de douleurs ou d’inconforts, consultez votre gynécologue !

La FAQ de l'utérus rétroversé

Quelles sont les conséquences d'un utérus rétroversé ?

Avoir un utérus rétroversé n’a pas de conséquences particulières. Chez certaines femmes, des douleurs peuvent être ressenties. Dans ce cas, une intervention chirurgicale peut être envisagée.

Comment tomber enceinte avec un utérus rétroversé ?

Il n'y a rien de plus à faire ou à ne pas faire pour tomber enceinte lorsqu’on a un utérus rétroversé ! Un utérus rétroversé n’empêche pas d’avoir un bébé. La PMA peut aussi être envisagée, autant que pour un utérus antéversé.

Quelle est la position normale de l'utérus ?

Il n’y a pas de position normale de l’utérus, l’utérus est antéversé dans la majorité des cas, et il est rétroversé dans environ 20 à 30% des cas, cela n’est absolument pas une malformation, mais juste une différence d’anatomie.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.


Les informations issues des articles présents sur le site www-elia-lingerie.com sont des informations générales. Bien qu’elles aient été relues par des professionnels de santé, ces informations ne sont pas exemptes d’erreurs, ne constituent pas des conseils de santé ou des consultations et n’ont pas vocation à fournir un diagnostic ou proposer un traitement. Ces informations ne peuvent, en aucun cas, se substituer à un avis médical et ne peuvent pas remplacer une consultation auprès d’un professionnel de santé. Pour toute question, nous vous invitons à consulter votre médecin.