Reconnaître les premiers signes et les symptômes de la grossesse

Reconnaître les premiers signes et les symptômes de la grossesse

Êtes-vous enceinte ou pas encore ? Quand une femme désire un bébé, elle cherche souvent à repérer les premiers signes de grossesse lors de chaque nouveau cycle menstruel. Ces manifestations, qui peuvent survenir quelques jours après la conception, restent parfois difficiles à reconnaître et à interpréter. Retard de règles, nausées, seins sensibles, sautes d’humeur, augmentation de la température, prise de poids… Les symptômes de grossesse demeurent nombreux et s’expriment différemment chez les futures mamans. Mais comment détecter le début d’une grossesse ? Quels sont les principaux signes associés ? Quelles méthodes utiliser pour vérifier que vous êtes bien enceinte ? Faisons le point sur ces questions.

 

Quand se manifestent les premiers signes de grossesse ?

Les premiers signes de grossesse apparaissent de manière assez variable en fonction des femmes. Rares sont celles qui rapportent avoir ressenti des symptômes durant la première semaine suivant la conception. En général, les futures mamans commencent à remarquer des changements à partir de la 2e ou de la 3semaine. Parfois, aucun indice ne transparaît !

Après avoir fusionné avec un spermatozoïde dans l’une des trompes de Fallope de la mère, l’ovule fécondé ou œuf entame son voyage vers l’utérus. Cette étape, qui dure environ une semaine, se termine par l’implantation de l’embryon dans la paroi utérine. Lors de cette nouvelle phase, appelée nidation, il arrive que des femmes ressentent une douleur semblable à celle des menstruations et saignent légèrement. Ce premier signe de grossesse après l’ovulation ne se manifeste toutefois pas systématiquement.

C’est la production de l’hormone bêta-hCG (ou hormone chorionique gonadotrope), sécrétée dès la nidation, qui déclenche souvent les premiers symptômes. Au tout début des étapes de la grossesse, certaines femmes peuvent ainsi éprouver des tensions au niveau des seins.

L’aspect psychologique demeure aussi un facteur à considérer. En effet, le désir d’enfant peut se montrer si fort que le corps peut présenter de faux signes de grossesse. Il convient donc de rester patiente et d’attendre de constater des indices plus significatifs, comme un retard de règles.

Quels sont les principaux symptômes d’une grossesse ?

Les symptômes de grossesse peuvent se révéler très différents d’une femme et d’une grossesse à l’autre. Bien que très nombreux, certains se rencontrent souvent chez les futures mamans et demeurent assez évocateurs. Voici 9 signes de grossesse qui ne trompent pas !

1. Retard ou absence de règles

Un retard de règles ou une absence de règles (aménorrhée), constitue le principal marqueur d’une éventuelle grossesse. Les menstruations correspondent en effet à l’évacuation périodique de la muqueuse utérine en l’absence de fécondation. Si vous constatez un retard de plusieurs jours, il est donc possible qu’un embryon se soit installé dans votre utérus.

Ce phénomène ne demeure toutefois pas fiable à 100 %. Les femmes sujettes au stress, présentant des cycles irréguliers ou dont le mode de vie a récemment changé, peuvent ainsi être induites en erreur. D’autant plus que certaines d’entre elles peuvent avoir de légers saignements et parfois même des « règles anniversaires » en début de grossesse.

2. Seins et tétons sensibles

La sensibilité des seins et des tétons reste un symptôme relativement fréquent chez la femme enceinte. Il arrive que la future maman ressente très tôt des tensions dans la poitrine. Ce changement physique résulte de la hausse des taux de progestérone et d’œstrogènes, deux hormones agissant sur les glandes mammaires.

Vos seins vont augmenter de volume, devenir plus fermes et se montrer parfois douloureux lorsque vous vous couchez sur le côté par exemple. Vos mamelons et vos aréoles vont également grossir en prévision de l’allaitement. Vous cherchez un soutien-gorge de maternité confortable et évolutif ? Découvrez notre soutien-gorge d’allaitement !

3. Pertes et sécrétions vaginales

Les leucorrhées ou pertes blanches correspondent à des sécrétions vaginales normales présentes chez toutes les femmes. Ces écoulements inodores se caractérisent le plus souvent par une couleur assez claire. Leur rôle consiste à lubrifier le vagin et à le nettoyer en éliminant les cellules mortes.

Au début de la grossesse, le sang circule beaucoup plus dans l’appareil génital féminin et le renouvellement cellulaire s’accélère. Si vous constatez des pertes plus importantes qu’à l’accoutumée, vous pourriez bien attendre un enfant ! Ces sécrétions doivent rester claires et sans odeur. Dans le cas contraire, consultez votre médecin traitant ou votre gynécologue sans tarder, car elles pourraient témoigner d’une vaginose bactérienne ou d’une mycose.

Pour vous sentir bien dans votre corps pendant votre grossesse et après votre accouchement, nous vous conseillons notre gamme de culottes de grossesse et post-partum, pour les femmes enceintes et jeunes mamans !

4. Fatigue chronique

Dès le début de la grossesse et durant tout le premier trimestre, la femme enceinte ressent généralement une irrépressible envie de dormir ou de faire la sieste. Cet état de fatigue quasi permanent résulte notamment des divers changements hormonaux se produisant dans son organisme est un des nombreux symptômes de grossesse des premières semaines.

La progestérone sécrétée en abondance durant les premiers mois possède des propriétés relaxantes et sédatives. Quant aux œstrogènes, ils stimulent la croissance de nouvelles cellules, augmentent le volume sanguin et accélèrent le rythme cardiaque. Si vous commencez à allonger vos nuits ou que vous êtes essoufflée en montant les escaliers, il est possible que vous attendiez un bébé.

5. Nausées et maux de ventre

Les nausées et les vomissements touchent environ 85 % des femmes enceintes durant le premier trimestre. Ce symptôme de grossesse reste donc un bon indicateur de début de la fécondation. Les nausées peuvent apparaître dès le retard de règles et atteignent un pic aux alentours de la 9e semaine. Elles disparaissent généralement au cours du deuxième trimestre pour les futures mamans les plus chanceuses. Les autres peuvent malheureusement en souffrir jusqu’à l’accouchement.

Encore une fois, il s’agit d’une affaire d’hormones :

  • La bêta-hCG entretient l’acidité dans l’estomac et ralentit les fonctions digestives. Elle stimule également la sécrétion d’œstrogènes, réputés pour favoriser nausées et vomissements.
  • La progestérone produite en abondance entraîne une diminution du tonus musculaire ainsi qu’un relâchement du cardia, le sphincter fermant l’estomac.

Les nausées peuvent ainsi être accompagnées de troubles digestifs (brûlures d’estomac, reflux gastro-œsophagien, crampes intestinales…). Pour les soulager, pensez à limiter votre consommation d’aliments acides par exemple.

6. Envie fréquente d’uriner

Une femme commençant une grossesse ressent souvent un besoin plus fréquent d’uriner. Un symptôme de grossesse qui résulte de la pression que l’utérus exerce sur la vessie, mais aussi de l’accroissement du flux sanguin dans la région pelvienne. Les reins sont ainsi amenés à filtrer une plus grande quantité de liquide, ce qui augmente le nombre de mictions quotidiennes.

Pour limiter les inconforts, allez aux toilettes dès que possible et continuez de bien vous hydrater durant la journée. Vous pouvez également diminuer votre consommation de boissons le soir afin d’éviter les réveils nocturnes.

7. Changement d’humeur et émotivité

Dès les premières semaines, la future maman peut constater des changements concernant son humeur et se montrer plus émotive que d’ordinaire. Les hormones de grossesse provoquent chez elle des sentiments contradictoires : joie, peur, plénitude, angoisse… Toute la palette des émotions est représentée, en l’espace de quelques minutes parfois !

Ces symptômes de grossesse demeurent fréquents pendant les trois premiers mois. En restant à l’écoute de votre corps et de vos humeurs, vous sentirez peut-être que vous êtes enceinte.

8. Sommeil perturbé

Au début de la grossesse, certaines femmes enceintes souffrent de troubles du sommeil. Ce signal résulte principalement des trois symptômes de grossesse précédents :

  • Les nausées peuvent vous réveiller plus tôt le matin ou perturber votre endormissement le soir.
  • L’envie d’uriner est susceptible de vous sortir du lit durant la nuit.
  • L’anxiété et les peurs ressenties altèrent parfois votre sommeil.

9. Modification des habitudes alimentaires

Enfin, les futures mamans constatent fréquemment des changements dans leurs habitudes alimentaires dès les premières semaines de grossesse. Elles ont ainsi tendance à augmenter la quantité de nourriture consommée et ont souvent des fringales au cours de la journée.

Aussi, le goût et l’odorat se modifient, ce qui provoque des envies ou des aversions étonnantes. Il est donc possible que vous n’aimiez plus du tout votre plat préféré et que vous raffoliez d’un produit que vous détestiez auparavant.

Est-ce que les symptômes de grossesse arrivent dès le premier jour ?

Ressentir un symptôme de grossesse dès le premier jour demeure peu probable. En effet, un retard de règles ou des nausées inhabituelles constituent les principaux signaux qui amènent les femmes à s’interroger sur une éventuelle nidation d’embryon.

Nous avons vu que les premiers signes pouvaient se manifester entre la 2e et la 3e semaine après l’ovulation et que toutes les femmes ne les éprouvaient pas de la même manière. Notre conseil : soyez patiente tout en restant à l’écoute de votre corps !

Est-ce qu’avoir des règles douloureuses est signe d’être enceinte ?

Être enceinte et avoir ses règles n’est pas possible. Il arrive toutefois qu’au début du premier trimestre, la future maman présente des saignements faisant penser aux menstruations. Ces métrorragies (pertes de sang entre les règles) apparaissent lors du premier trimestre. Elles sont causées par l’implantation de l’embryon dans l’utérus et se caractérisent par une couleur rosée ou marron. Indolores, leur durée varie entre 1 et 2 jours. Pour mieux vivre cette période, n’hésitez pas à porter nos culottes menstruelles en coton biologique.

Une femme enceinte peut aussi avoir des « règles anniversaires » coïncidant avec la date prévue pour ses menstruations. Ce phénomène peut résulter d’un décollement bénin du placenta, qui finira par se résorber. Si ces saignements s’accompagnent de douleurs intenses, consultez rapidement un professionnel de santé. Ils pourraient évoquer une grossesse extra-utérine ou une fausse-couche.

Comment vérifier que les symptômes correspondent à une grossesse ?

Vous ressentez plusieurs des symptômes mentionnés précédemment et vous souhaitez savoir si vous êtes bien enceinte ? Pour cela, vous pouvez réaliser un test (urinaire ou sanguin) éventuellement complété par une échographie.

Test de grossesse

Un test de grossesse urinaire acheté en pharmacie ou en grande surface vous permettra de savoir si vous attendez un bébé. Relativement fiable, il détecte la présence d’hormone bêta-hCG dans les urines. Cette substance est en effet sécrétée une semaine environ après la conception et sa concentration augmente fortement durant le premier trimestre.

Pour obtenir un résultat précis, il est conseillé de réaliser ce test avec la première urine du matin, 1 à 2 semaines après la date prévue des règles. S’il s’avère positif, vous attendez certainement un enfant. Il ne vous restera plus qu’à confirmer ce résultat grâce à une prise de sang en laboratoire.

Prise de sang de grossesse

L’hormone hCG étant plus concentrée dans le sang, un prélèvement en laboratoire prescrit par votre sage-femme ou votre gynécologue permettra une détection plus rapide qu’avec un test urinaire. Vous pouvez réaliser cette prise de sang 8 à 10 jours après la fécondation, soit une semaine avant le début de vos menstruations. Il s’agit de l’analyse la plus fiable.

Échographie

Votre gynécologue peut vous proposer d’effectuer une échographie durant une consultation de suivi pour savoir si vous êtes enceinte. Notez toutefois que l’échographie est sans danger pour le bébé, ne peut détecter une grossesse qu’à partir de 7 jours de retard de règles, soit 3 semaines après la fécondation. L’embryon mesurera alors 1,5 mm environ et pourra être observé pendant l’échographie. Sa bonne implantation dans l’utérus et sa viabilité seront également contrôlées.

Quand est-ce que les symptômes de grossesse disparaissent ?

Les premiers symptômes de grossesse s’atténuent généralement au début du deuxième trimestre. Les nausées et la fatigue devraient ainsi diminuer, voire s’arrêter aux alentours de la 12e semaine. Votre corps va en effet commencer à s’habituer à ce nouvel état et vos taux d’hormones vont se stabiliser. Il est donc tout à fait normal que vous vous sentiez mieux au fur et à mesure que votre grossesse avance. Si vos symptômes ne s’apaisent pas, gardez à l’esprit qu’ils disparaîtront rapidement après votre accouchement.

 

La FAQ des symptômes de grossesse

Quels sont les signes de la grossesse d’une semaine ?

Les nausées et les tensions dans les seins représentent les signes les plus courants de la grossesse d’une semaine.

Où toucher pour savoir si l’on est enceinte ?

Le col de l’utérus d’une femme enceinte subit diverses modifications décelables par simple toucher vaginal. Au début de la gestation, il se montrera plus mou et volumineux. Cet examen doit cependant être réalisé par un professionnel de santé et ne peut être reproduit chez vous.

Comment savoir si l’on est enceinte sans test de grossesse ?

Vous pouvez trouver sur internet de multiples recettes de grand-mère pour fabriquer votre test de grossesse maison. Toutefois, seul un test urinaire ou sanguin vous permettra de confirmer que vous êtes bien enceinte.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.


Les informations issues des articles présents sur le site www-elia-lingerie.com sont des informations générales. Bien qu’elles aient été relues par des professionnels de santé, ces informations ne sont pas exemptes d’erreurs, ne constituent pas des conseils de santé ou des consultations et n’ont pas vocation à fournir un diagnostic ou proposer un traitement. Ces informations ne peuvent, en aucun cas, se substituer à un avis médical et ne peuvent pas remplacer une consultation auprès d’un professionnel de santé. Pour toute question, nous vous invitons à consulter votre médecin.