#Podcast : Le SPM avec Major Mouvement et Sabrina

#Podcast : Le SPM avec Major Mouvement et Sabrina

Léna
Temps de lecture : 4 minutes

Dans ce podcast nous recevons Major Mouvement et Sabrina de Princesse Périnée, pour parler des symptômes prémenstruels, plus connus sous le nom de SPM, et des tabous qui résident autour.

Qu'est-ce que le SPM ?

Le SPM englobe tous les troubles autour de la phase juste avant les règles (2 à 7 jours) que ce soit physique ou psychologique.

Pourquoi le SPM est-il tabou ?

L'origine des douleurs liés au SPM sont aujourd'hui méconnus. Cela est même considéré comme un mythe de la part des pros de santé. On distingue le tabou de la douleur, où les femmes sont habituées à avoir mal et considère cela comme quelque chose de normal, mais aussi le tabou autour de la santé mentale. Ces tabous sont d’autant plus présents dans notre société où la charge de travail ou plus généralement la charge mentale que subissent les femmes, par exemple au travail, ne leur permet pas de prendre en compte leurs cycles et toutes les fluctuations physiques et émotionnelles qui en découlent. Or, au travail par exemple, une prise en compte des cycles féminins permettrait d'améliorer la productivité des femmes au travail notamment. Cela peut s’appliquer plus généralement à toutes les douleurs et toutes les personnes Sabrina nous dit même qu'au-delà du SPM, il faut déconstruire la productivité de l’être humain dans l’entreprise. 

Pourquoi le SPM fait peur ?

Le SPM est, pour beaucoup associé à de la psychologie. En effet, il y a tout un aspect psychologique avec des symptômes liés aux émotions, à des changements d'humeurs, parfois même de la profonde tristesse etc. On parle de trouble dysphorique prémenstruel pour les troubles psychiques les plus sévères. On estime qu'entre 3 à 8% des femmes en âge de procréer sont touchés par ce trouble. Les symptomes les plus courants de ce trouble sont : une humeur dépressive, de l'anxiété, et une instabilité émotionnelle plus importante que dans les formes de SPM classique.  

Les causes du SPM en général, et du trouble dysphorique prémenstruel sont méconnus, mais certains professionnels de santé s'accordent à dire que les causes sont hormonales, puisque cela arrive toujours au même moment du cycle.

Qui souffre du SPM ?

Toutes les femmes peuvent souffrir du SPM, avec des formes plus ou moins sévères. Les fluctuations hormonales de la deuxième partie du cycle seraient responsable du SPM. En effet, la sécrétion d'oestrogène va à ce moment-là, baisser tandis que celle de la progestérone va augmenter, pour au final chuter s'il n'y a pas de grossesse

Sabrina nous explique qu’aujourd’hui, les femmes sont encore trop peu écoutées, il n’est pas normal d’avoir mal pendant les règles ou avant. Les douleurs ou même un chamboulement émotionnelle ne doit pas nous impacter dans notre vie quotidienne. Ce n'est pas normal.

Comment identifier le SPM ?

On retrouve parmi les troubles physiques : la fatigue, l’hyperactivité, les douleurs (par exemple les seins sensibles et gonflés), des gonflements dans le bas-ventre et de l'acné. Parmi les troubles psychologiques on retrouve par exemple l’irritabilité, une baisse de libido et les sautes d’humeur. 75% des femmes menstruées font face à un SPM léger à l'approche de leurs règles et 20 à 30% des femmes ont un SPM intense qui interfère dans leur activités quotidiennes. Parfois, la mauvaise réputation du SPM et plus généralement des menstruations participe à la sous-estimation des douleurs et des troubles réels. Le SPM n’est pas forcément constant, il peut être dû à des surcharges émotionnelles. 

Pour en savoir plus sur le SPM : Qu'est-ce que le SPM ?

Nos autres podcasts avec Major Mouvement : L'endométriose avec Major Mouvement 

La charge mentale avec Major Mouvement

Retour au Blog