Qu'est-ce qu'un frottis ? Est-ce que ça fait mal ?

Qu'est-ce qu'un frottis ? Est-ce que ça fait mal ?

Qu’est-ce qu’un frottis ?

Un frottis est un geste effectué par un professionnel de santé et qui consiste à prélever des cellules superficielles, ou bien un liquide spécifique, en frottant légèrement avec une petite brosse, une spatule ou un coton-tige spécial. Ce prélèvement est ensuite déposé sur une lame de verre pour pouvoir être examiné au microscope et déceler d’éventuelles anomalies.

Différents types de frottis ?

Il existe différents types de frottis : 

  • Les frottis cytologiques ont pour but d’observer la morphologie des cellules

  • Les frottis microbiologiques qui permettent de constater la présence de marqueurs, de bactéries ou de virus

Les frottis gynécologiques sont d’ailleurs assez récurrents et il en existe plusieurs sortes :

  • Le frottis cervico-utérin : il consiste à prélever des cellules du col de l’utérus afin d’observer leur aspect pour déceler un possible cancer ou des lésions précancéreuses.

  • Le prélèvement vaginal : consiste à prélever des cellules du vagin pour étudier la flore microbienne et rechercher la présence d’infections.

Il existe aussi des frottis sanguins, urinaires, anales, …

Quels sont les intérêts des frottis ?

Ici, nous nous focalisons notamment sur le frottis cervico-utérin qui est essentiel pour éviter un stade avancé du cancer du col de l’utérus dû au virus du papillome humain. En effet, ce cancer est une maladie silencieuse qui parfois ne provoque aucun symptôme pendant de très nombreuses années et qui se développe tout doucement au sein de l’organisme. Pourtant, c’est la deuxième cause de cancer chez la femme dans le monde. Il est donc important de réaliser un dépistage par le biais du frottis.

A quel âge faire son premier frottis et à quelle fréquence par la suite ?

Tout d’abord, pour ce qui s’agit du prélèvement vaginal, il est à réaliser si des symptômes comme des pertes vaginales anormales, des démangeaisons ou un inconfort surviennent. 

Ensuite, selon l’Institut National du Cancer, pour ce qui s’agit du dépistage du cancer du col de l’utérus, il est recommandé de le faire à partir de 25 (néanmoins, existe un risque dès le premier rapport sexuel), puis l’année suivante, et ensuite tous les 3 ans jusqu’à 65 ans. 

Néanmoins, la présence de certains résultats anormaux ou une exposition aux infections nécessitera une fréquence de frottis plus rapprochée.

Comment se préparer à un frottis ?

Il est conseillé d’éviter d’avoir des rapports sexuels 48h avant un rendez-vous gynécologique. De plus, celui-ci ne peut pas être réalisé pendant les règles ou en cas de saignements, il est donc conseillé de prendre rendez-vous environ en milieu de cycle. Il ne peut pas non plus être réalisé si vous souffrez d’une infection locale, ou après l’utilisation d’ovules ou de crème locale. Il faut donc attendre environ 4 semaines après le traitement d’une infection pour effectuer un frottis. Il ne faut pas non plus réaliser de toilette intime avant un frottis.

Toutes ces recommandations sont très importantes car elles permettent au professionnel de santé d’effectuer un frottis dans de bonnes conditions. En effet, 30 à 60% des faux-négatifs sont dus à un mauvais prélèvement qui induit une qualité médiocre des résultats.

Qui peut réaliser l’examen ?

Un frottis est un acte médical qui doit être prescrit par un professionnel de santé. Il est à noter que ce prélèvement doit être réalisé avec votre consentement et que vous avez le droit de l’accepter ou de le refuser.

Pour ce qui s’agit d’un frottis cervico-utérin ou d’un prélèvement vaginal, ils peuvent être effectués par un gynécologue lors d’un "contrôle de routine", ou bien en cas de symptômes spécifiques. Mais ils peuvent aussi être effectués par votre médecin traitant, une sage-femme ou un médecin biologiste d’un laboratoire d’analyses médicales.

Comment se déroule l’examen ?

Les frottis sont un examen assez rapide : le praticien vous place en position gynécologique puis introduit un spéculum dans votre vagin afin d’écarter les parois vaginales pour pouvoir insérer un coton-tige, une petite spatule ou une petite brosse et prélever des cellules. Puis comme expliqué auparavant, les prélèvements sont disposés sur une lame de verre avec un colorant et ils sont envoyés au laboratoire pour être analysés.

Les frottis sont d’ailleurs la plupart du temps précédés ou suivis d’un entretien.

Cet examen est la plupart du temps indolore, néanmoins, une douleur peut être ressentie en fonction du patient ou de la patiente.

De plus, un petit saignement sans gravité peut survenir à la suite d’un frottis, notamment à cause du « grattage » effectué. Vous pouvez donc portez une culotte menstruelle pour éviter tout dérangement à la sortie de l'examen.

Les résultats sont obtenus au bout de 3 semaines environ et sont communiqués à la patiente. Si une anomalie est détectée, le médecin pourra prescrire des examens complémentaires.


Hinterlassen Sie einen Kommentar

Bitte beachten Sie, dass Kommentare vor der Veröffentlichung zugelassen werden müssen

Diese Website ist durch reCAPTCHA geschützt und es gelten die allgemeinen Geschäftsbedingungen und Datenschutzbestimmungen von Google.