Comment savoir si on fait un déni de grossesse ?

Comment savoir si on fait un déni de grossesse ?

Comment reconnaître un déni de grossesse ?

 

Le déni de grossesse est un mécanisme psychologique qui peut arriver à n’importe quelle femme. Autant aux femmes qui n’ont jamais eu d’enfant, qu'aux femmes qui ont déjà eu des grossesses antérieures (et qui connaissent les symptômes de la grossesse).

 

 

On distingue le déni de grossesse partiel, où la femme va se rendre compte qu’elle est enceinte trop tard pour avorter, mais avant d’accoucher, du déni de grossesse total, où tout le long de la grossesse, jusqu’au moment de l’accouchement, la personne ne va pas savoir qu’elle est enceinte.

 

 

Quels sont les symptômes du déni de grossesse ? 

 

Lors d'un déni de grossesse, la personne pense ne pas être enceinte. Tous les symptômes liés à la grossesse vont être mal interprétés ou attribués à d’autres causes. Par exemple, les douleurs au ventre vont être associées à une constipation ou à un problème digestif. Il faut savoir que lors d'un déni de grossesse, la femme peut avoir des saignements qu’elle associe à des règles irrégulières. De plus, les femmes peuvent prendre un peu de poids, mais en général c'est peu visible et c'est pris pour des ballonnements. Elles peuvent aussi ressentir des nausées ou avoir des vomissements. De manière générale, tous les symptômes qui tournent autour de la grossesse vont être mal perçus. De ce fait, la personne ne se rend pas compte qu’elle est enceinte.

Le bébé se positionne différemment dans la cavité utérine : il va aller vers le haut et il va être plaqué en arrière contre la colonne vertébrale. Le diaphragme, ainsi que tous les autres organes thoraciques sont repoussés.

 

 

Peut-on faire un déni de grossesse en y pensant ?

Lors d'un déni de grossesse, il y a souvent une errance du diagnostic. Chez certaines femmes, on ne pratique pas forcément d’échographie de dépistage. Néanmoins, si une échographie est pratiquée, on verra dans la cavité utérine l’embryon ou le fœtus en fonction du stade de la grossesse. Une grossesse ne peut pas passer inaperçue à l’échographie.

 

 

Quelles sont les conséquences d’un déni de grossesse ?

 

Le déni de grossesse peut causer des troubles relationnels avec le bébé. En effet, il arrive que la maman rejette son bébé parce qu’il s’agit d’une grossesse non désirée. Dans ce cas, un accompagnement psychologique est proposé aux femmes qui ont eu un déni de grossesse pour éviter une dépression post-partum.

Comment éviter un déni de grossesse ?

Pour éviter toute grossesse non désirée, la contraception est indispensable. Il existe plusieurs moyens de contraception, avec des degrés d'efficacité variables : à vous de choisir la méthode qui vous convient le plus. Si vous avez eu un rapport non ou mal protégé, il existe des solutions comme la pilule du lendemain. Par ailleurs en France, le délai pour avorter est de 12 semaines.

Nos culottes menstruelles vous accompagnent tout au long de votre vie de femmes : pendant vos règles, mais aussi de la grossesse au post-partum.


1 commentaire


  • Dongo Ebah Clémence

    Cela fait prêt de trois moi je me sent toujours fatigué sans vraiment rien faire et j ai toujours la migraine. Mais j ai un stérilet par contre mes menstrues viennent mais je sent comme quelque chose bouger dans mon ventre. J ai eu à faire 3 test de grossesse dont 2 était positif et un négatif du coup je ne comprends plus riet

    n je ne sais quoi faire.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.