Comment guérir de la dépression post-partum ?

Comment guérir de la dépression post-partum ?

Comment prévenir la dépression post-partum ?

Pour éviter la dépression post-partum, il est conseillé de se reposer en dormant suffisamment et en se laissant des moments de détente pour décompresser et penser à soi. Pour se faire il peut être bon de savoir confier son bébé à quelqu’un de confiance pendant un petit temps qui pourra être progressivement de plus en plus long. Vous pouvez aussi essayer de faire des siestes en même temps que votre bébé ou vous détendre avec une boisson chaude ou encore une musique qui vous est agréable ou tout autre chose que vous appréciez. Il est aussi important d’être à l’écoute de son corps et savoir s’accorder du repos quand celui-ci est à bout. Il est aussi possible de demander a quelqu'un de confiance de s'occuper de son bébé quand vous êtes présente à la maison.

De plus, il est important de manger sainement et équilibré avec une alimentation variée qui vous permettra d’éviter les carences et les fatigues. Vous pouvez aussi pratiquer du sport ou tout simplement aller marcher.

En somme, tout ce qui vous permettra de vous sentir bien en prenant du temps pour vous concentrer sur vous et votre bien-être.

Ensuite, il est important de rester autant que possible en contact avec ses proches et ne pas s’isoler. Cela peut passer par des appels, des promenades, du temps partagé avec des personnes importantes pour vous. Ce sont aussi des personnes à qui vous pouvez vous confier si le moral n’est plus au beau fixe. Entourez-vous de personnes qui n'apporteront pas de jugement sur ce que vous sentez !

Des traitements pour lutter contre la dépression post-partum ?

Pour un « simple » baby blues, la présence et les conseils rassurants de nos proches et des professionnels de la santé suffisent souvent pour passer à autre chose. 

Néanmoins, pour une dépression, un traitement est à envisager pour se sortir de cette pathologie. Ainsi, plusieurs traitements sont disponibles :

  • Une psychothérapie brève couplée à des antidépresseurs (à éviter en cas d’allaitement) ou tout autre traitement contre l’anxiété : ces thérapies permettent très souvent à la mère de se détacher de sa relation avec son bébé pour raconter ses propres conflits, notamment avec sa mère. C’est souvent de cette façon qu’on constate une amélioration de la relation entre la mère et son enfant.

  • Une hospitalisation dans une unité parent-enfants pour un ou plusieurs jours, pour les mères en grande difficulté. En effet, les femmes en dépression post-partum ont souvent du mal à se faire confiance et sont déprimées, ce qui ne permet pas de répondre forcément de la même façon aux besoins de leur bébé. Dans ces services, qui sont environ au nombre de 20 en France, une équipe composée de divers soignants est à l’écoute de la mère afin de la rassurer et de créer ou maintenir le lien avec le bébé qui est essentiel pour son évolution. En effet, les bébés ont tendance à ressentir l’état de leur mère et peuvent alors développer des troubles de l’alimentation, du sommeil, … Ces séjours sont donc souvent très bénéfiques pour les mères qui se sentent dépassées par la situation et qui sont en phase de dépression. Le fait que leur bébé soit entre les mains d’une équipe de soignants les rassure la plupart du temps, ce qui leur permet de se concentrer un peu plus sur elles.

  • Une intervention d’un professionnel de santé à domicile une à plusieurs fois par jour pendant quelque temps, qui prend le relais des unités parents-enfants. Cela permet à la femme de se sentir d’autant plus en confiance avec son bébé. Cette aide est d’ailleurs très utile pour les femmes qui n’ont pas le soutien de proches.

Des psychologues aussi peuvent se déplacer à domicile pour assurer un suivi psychologique. Cela est notamment utile pour éviter la psychose puerpérale.

Si vous sentez que vous ressentez des symptômes similaires à ceux de la dépression post-partum, nous vous conseillons donc de consulter rapidement un médecin afin de prendre cela en charge et de vous permettre de vous sentir mieux. En effet, le taux de guérison de la dépression post-partum est élevé et il l’est d’autant plus si elle est prise rapidement en charge.

Nos culottes menstruelles sont aussi faites pour le post-partum.


Lasa un comentariu

Vă rugăm să rețineți că comentariile trebuie aprobate înainte de a fi postate

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.