Calcul des règles et calendrier du cycle menstruel : comment faire ?

Il est très courant que les femmes se demandent quand leurs règles vont bien pouvoir arriver. Ce peut être pour des raisons diverses, comme, pour organiser ses activités en fonction de son cycle, pour un projet bébé, pour s’équiper en protection hygiéniques jetables ou réutilisables…. Alors comment peut-on calculer de façon fiable l’arrivée de ses menstruations ?



Comment calculer la date de ses règles ?

Connaître le jour de ses règles est à la fois trivial et nécessite en même temps une connaissance des différentes phases du cycle menstruel ! Pour anticiper l’arrivée de ses saignements menstruels, il faut d’abord établir la durée moyenne de son cycle.

Déterminer la durée de son cycle menstruel

Un cycle menstruel démarre au 1er jour des règles et se termine la veille des prochaines menstruations.

De manière assez simple, il suffit de soustraire la date du premier jour de ses dernières menstruations à la veille de celles du cycle d’avant. Il est préférable de répéter l’opération sur vos 3 derniers cycles pour obtenir la durée moyenne de vos cycles menstruels.

Définir son calendrier des règles et de la grossesse

Il peut être parfois complexe de suivre ses périodes menstruelles et surtout de se souvenir de toutes ces dates sur le calendrier ! Chaque femme est différente, peut avoir des cycles courts, longs, réguliers, irréguliers… Il est donc utile de noter ses dates de pertes menstruelles, voire d’ovulation ou tout autre changement chaque mois dans un petit carnet ou calendrier menstruel papier si l’on souhaite suivre la survenue de ses pertes mensuelles de près ! Votre médecin généraliste, gynécologue ou professionnel de santé pourra aussi s’aider d’une roulette obstétricale pour calculer ces informations dans le cadre d’une grossesse !

Utiliser une application de règles

Une méthode très pratique et à portée de smartphone est d’utiliser une application de règles pour tracker automatiquement son calendrier de règles et le jour de ses saignements utérins à venir et de mieux comprendre ses symptômes tout au long de son cycle. Il existe plein d’apps menstruelles sur le marché, à vous de choisir celle qui vous correspond le mieux ou de lire notre comparatif ! Elles ont toutes leurs spécificités et certaines vont même au-delà du simple suivi de ses règles, en proposant des fonctionnalités comme le rappel de la prise de pilule, la date d’ovulation, la température corporelle, un calendrier d’ovulation ou un calendrier de grossesse… Elles fonctionnent cependant sur le même principe : il vous suffit de répondre à quelques questions sur vous et vos cycles précédents.

Est-il possible de calculer ses règles avec un cycle irrégulier ?

Nous l’avons vu, le cycle menstruel se calcule en soustrayant la date de la veille des dernières règles au début des précédentes. Mais alors, comment calculer son calendrier menstruel lorsque notre cycle est particulièrement irrégulier et imprévisible ?
Pour cela, il faut bien comprendre comment se découpe le cycle féminin. Il est divisé en trois étapes :
  • La phase folliculaire (avant la libération de l’ovocyte), dure environ 13 jours
  • La phase ovulatoire (libération de celui-ci), dure environ 24 heures
  • La phase lutéale (après la libération), dure environ 14 jours
Sur un cycle classique de 28 jours, l’ovulation arrive au 14ème jour, divisant en deux le cycle menstruel. Mais dans le cas d’un cycle plus long, plus court ou irrégulier, c’est en fait la phase folliculaire qui va durer plus ou moins longtemps, la phase lutéale ne variant pas, elle dure en moyenne 14 jours.
Ainsi, pour connaître le jour de son prochain flux menstruel lorsqu’on a un cycle irrégulier, il peut être utile de savoir repérer ses signes d’ovulation. Il vous suffira alors de rajouter 14 jours à cette date pour connaître vos pertes menstruelles à venir.
Les signes qui indiquent l’approche de la période d’ovulation sont les suivants :
  • Augmentation de votre température corporelle
  • Production plus importante de glaire cervicale, à la texture du blanc d’oeuf
  • Désir sexuel stimulé
  • Seins ou bas-ventre douloureux
Il ne vous reste plus qu’à être attentive à ces symptômes et à l’écoute de votre corps pour vous situer dans le cycle. Ou d’utiliser un test d’ovulation pour le confirmer ! En attendant, pour vous prévenir des mauvaises surprises, vous pouvez porter à l’approche de la date fatidique une culotte menstruelle pour être parée à toute éventualité.

Quand se déroule l'ovulation durant le cycle menstruel ?

Nous l’avons vu précédemment, le rythme féminin est composé de 3 phases, l’ovulation intervenant en général au 14ème jour. Cette période correspond au moment où l’ovaire expulse un ovocyte et ne dure que 16 à 32 heures. Lors d’un rapport sexuel, l’ovocyte fusionne avec un spermatozoïde et devient un ovule puis quelques jours plus tard un embryon qui viendra se nicher dans l’endomètre, cette célèbre paroi utérine. En l’absence de fécondation, l’utérus élimine cette muqueuse, ce qui provoque les pertes sanguines mensuelles.

Pour les femmes qui n’ont pas un cycle de 28 jours, il est possible de connaître a posteriori sa période d’ovulation en soustrayant 14 jours à la date de ses dernières règles. Si un rapport non protégé a eu lieu à cette période, alors il est possible que vous soyez enceinte. Vous pouvez alors vous rapprocher de votre professionnel de santé pour des conseils.

Est-il possible d'ovuler deux fois durant le même cycle ?

Bien que très rare, il est possible que les deux ovaires produisent en même temps un ovocyte chacun durant la période d’ovulation. C’est ce qui donne les faux jumeaux !
Attention cependant, cette double ovulation est simultanée et ne se produit que durant la même fenêtre de tir, au moment de la période d’ovulation, qui dure 16 à 32h environ. Il n’est donc pas possible d’avoir une ovulation au 14ème jour du cycle puis une deuxième ovulation plusieurs jours après. S’il peut y avoir une double ovulation, il n’y a en revanche qu’une phase ovulatoire par cycle !

Peut-on tomber enceinte en dehors de la période d'ovulation ?

Pour faire simple : Oui ! Il faut en fait différencier la phase d’ovulation de votre période de fécondité ! En effet, si l’ovulation ne dure que 16 à 32 heures, l’ovocyte survit entre 12 à 48h après son expulsion. Les spermatozoïdes quant à eux, peuvent survivre jusqu’à 4 jours dans l’organisme ! Il est donc possible d’avoir eu un rapport fécondant quelques jours avant ou après la période même d’ovulation, jouant ainsi sur la fenêtre de fertilité. La fécondation s’effectuera alors au moment où l’ovule et le spermatozoïde se rencontreront !

Comment une grossesse impacte-t-elle le calcul des règles ?

Une grossesse peut impacter le calcul des périodes menstruelles de deux façons, nous allons les passer en revue.

Au début de la grossesse

Vous venez de tomber enceinte et dans ce cas vous observez un retard de règles. La grossesse supprime le flux menstruel puisque l’endomètre devient un nid douillet dans lequel l’embryon s’implante. Il n’y a donc pas d’évacuation de cette muqueuse utérine et donc pas de menstruation. Un retard de règles de plus de quelques jours doit donc vous alerter qu’une potentielle grossesse a démarré, surtout si votre cycle est régulier !

Après l’accouchement

Vous venez d’accoucher et dans ce cas vos pertes menstruelles ne reviendront qu’après votre retour de couches. Juste après la mise au monde de bébé, vous expulsez des restes placentaires et autres débris sanguins liés à la grossesse, les lochies, qui peuvent durer 6 à 8 semaines. Ensuite, les premières menstruations post-accouchement pourront avoir lieu 3 mois à 18 mois et plus en fonction d’un allaitement prolongé ou non par exemple. Ces premières règles s’appellent le retour de couches. Le cycle se régularisera par la suite pour retrouver votre rythme naturel initial.


La FAQ pour calculer sa date de règles

Comment calculer l'arrivée de ses règles ?

Pour calculer l’arrivée de ses périodes menstruelles, il convient de savoir combien de temps dure son cycle menstruel moyen : il suffit de soustraire la date de la veille des dernières règles au premier jour des précédentes. Il suffit ensuite d’additionner ce chiffre au jour de vos dernières périodes menstruelles pour connaître l’arrivée de celles à venir !

Comment connaître la date de mes prochaines règles ?

Vous pouvez tout à fait calculer à la main ou via une application l’arrivée de vos prochaines règles. Si vous êtes à l’écoute de votre corps, les symptômes du syndrome prémenstruel pourront vous aiguiller sur l’arrivée de vos pertes menstruelles (acné hormonale, douleurs à la poitrine, sautes d’humeur, crampes au bas ventre…)

Est-ce que les règles arrivent toujours à la même date ?

C’est très variable et cela dépend du cycle de chaque femme ! Certaines sont réglées de façon particulièrement régulières, pour d’autres, le cycle est irrégulier. Le stress, la contraception et d’autres facteurs peuvent aussi influer sur l’apparition du flux.

Quels sont les jours dangereux du cycle menstruel ?