Être une femme en Afghanistan sous le régime des talibans

Être une femme en Afghanistan sous le régime des talibans

Vous n’avez sans doute pas pu passer à côté ces derniers jours : des images impressionnantes, des scènes de panique d’Afghans et d'Afghanes cherchant par tous les moyens à fuir leur pays. 20 ans plus tard, les Talibans reprennent le pouvoir en Afghanistan.

Ce qui nous intéresse aujourd'hui dans cet article, c'est la condition des femmes dans ce pays.

Qui sont les Talibans ?

Les Talibans sont un mouvement fondamentaliste islamiste ayant pour but de fonder un état islamique qui va appliquer une version extrême de la charia. Dans les années 80, les Talibans sont des étudiants en théologie ayant été formés dans des écoles du Pakistan, pays voisin de l’Afghanistan. En 1979, lors de la Guerre Froide, l’URSS envahit l’Afghanistan et lorsque les Soviétiques se retirent dans les années 90, une guerre civile éclate. Les Talibans vont s’unir autour d’un homme : le mollah Omar. Leur volonté est de “pacifier” l'Afghanistan et d’instaurer un gouvernement islamique.

En 1996 ils prennent le pouvoir, et ce jusqu’en 2001. Les attentats du 11 septembre 2001 sur le sol américain vont faire 3000 morts, et suite à ces événements tragiques, le président américain George W.Bush va demander aux Talibans qui abritaient Al Qaïda (l’organisation à l'origine des attentats) de livrer Ben Laden (le chef d’Al Qaïda). Les Talibans refusent, une coalition de l’ONU menée par les Etats-Unis va contraindre les Talibans à capituler. Il s'ensuit 20 ans de présence américaine en Afghanistan, de violence et de guerre pour la population afghane.

Mais le 20 février 2020 : l’ex-président américain Donald Trump va signer un accord avec les Talibans (l’accord de Doha). Cet accord prévoit le retrait progressif de tous les soldats américains d’ici mai 2021 en Afghanistan, en échange de garanties sécuritaires et d'une ouverture des discussions entre les Talibans et le gouvernement afghan pour arriver à un cessez-le-feu.

Mais le 15 août 2021 dernier, alors qu’ils gagnaient déjà depuis plusieurs mois du territoire en Afghanistan, les Talibans vont prendre le contrôle de Kaboul et du palais présidentiel : ils prennent donc officiellement la tête de l’Afghanistan.

Quelles sont les conséquences de l'arrivée des Talibans au pouvoir pour les femmes ?

Logiquement, ce retour des Talibans au pouvoir inquiète de nombreux pays et ONG du monde entier. Les femmes sont les premières victimes de leur retour. 

On sait que lorsqu’ils étaient déjà au pouvoir de 1996 à 2001, beaucoup de choses étaient interdites. La culture était interdite : pas le droit à la musique, à la télévision, à la danse, ni aux représentations humaines. Les femmes tout particulièrement n’avaient pas de droits. Elles n’avaient concrètement pas le droit de sortir seules, sans une présence masculine, ni d’aller travailler et les petites filles n’avaient pas le droit d'aller à l’école. 

De manière générale, la violence était le quotidien des Afghans. 

Aujourd'hui dans les territoires d’Afghanistan déjà contrôlés par les Talibans depuis plusieurs mois, il y a déjà eu des kidnappings de jeunes filles pour les marier de force, et même si les jeunes filles peuvent aller à l’école, c’est uniquement jusqu’à l’âge de 7 ans.

Bien qu’ils aient assuré le 17 août 2021 qu’ils "respecteraient les droits des femmes dans le cadre de la loi islamique”, leur arrivée au pouvoir est vue en Occident comme une très forte menace pour les droits des femmes (et plus généralement pour les droits humains). L’ancienne ministre afghane des femmes Hosna Jalil pense “qu’ils vont adopter les mêmes pratiques que durant leur premier passage au pouvoir, et cela pourrait même être pire". De nombreux médias, notamment sur les réseaux sociaux, ont posté des vidéos et des posts dénonçant le sort des femmes dans un pays contrôlé par les Talibans. (voir la vidéo de Loopsider)

Avec leur arrivée, les Afghanes risquent de voir leurs droits encore une fois bafoués : obligés de se couvrir intégralement, de porter ce qu’on appelle la burqa, interdiction de travailler (donc les femmes veuves vivent dans la pauvreté), interdiction de sortir sans être accompagné d’un homme, contraintes de rester à la maison… La liste est longue, beaucoup sont violées et vendues comme esclaves sexuelles, mutilées, et les lapidations envers les femmes soupçonnées d’adultère sont courantes, en bref : elles vivent dans la violence et dans la peur.

Elles sont privées de leurs droits les plus fondamentaux, comme celui d’aller à l’école pour les petites filles, l’éducation et donc l’émancipation des femmes sous le régime des Talibans est très compliqué. 

Or, l’école est essentielle pour pouvoir assurer des conditions de vie décentes aux jeunes femmes, pour qu’elles puissent s’émanciper, avoir un travail, gagner leurs propres argents et ne pas être destinées à rester femme au foyer et à ne vivre que par leur rôle de mère.

Il est à l’heure actuelle très compliqué pour les Afghans et Afghanes de fuir le pays car les talibans contrôlent déjà toutes les frontières et certains aéroports du pays. 

Alors que peu de temps avant l’arrivée des talibans toutes les affiches et publicités représentant des femmes, des mannequins dans les rues de Kaboul, étaient blanchit et que les instituts de beauté qui avaient fleuri à Kaboul ces dernières années couvraient leurs vitrines de peinture noire, quelques formes de mouvement de résistance dans certaines villes afghanes émergeaient. Plusieurs femmes osent manifester dans les rues de Kaboul pour que leurs droits soient conservés. Elles scandaient courageusement des slogans comme « Le travail, l'éducation et la participation politique sont des droits pour toutes les femmes ».

On a vu dans certains médias des femmes afghanes prendre la parole pour dénoncer le fait que leur cause a été instrumentalisée pendant des années, et qu’elles se sentent trahies par la communauté internationale.

Elia est une marque de culottes menstruelles qui soutient l'émancipation et la liberté des femmes dans le monde entier

Sources :

https://www.france24.com/fr/asie-pacifique/20210817-afghanistan-les-taliban-promettent-de-respecter-les-droits-des-femmes

https://www.lemonde.fr/international/article/2021/08/17/en-afghanistan-les-talibans-annoncent-une-amnistie-generale-pour-les-fonctionnaires_6091628_3210.html

https://www.instagram.com/tv/CSpC7_cofuX/?utm_medium=copy_link

 


Lascia un commento

Si prega di notare che i commenti devono essere approvati prima di essere pubblicati

Questo sito è protetto da reCAPTCHA e applica le Norme sulla privacy e i Termini di servizio di Google.