Qu'est-ce qu'un curetage ? Dans quel cas est-il réalisé ?

Qu'est-ce qu'un curetage ? Dans quel cas est-il réalisé ?

Camille
Temps de lecture : 4 minutes

Qu’est-ce qu’un curetage ?

Le curetage, est une intervention médicale qui est parfois nécessaire à la suite d’un arrêt de grossesse, que ce soit par IVG ou par fausse-couche. 

En effet dans ces cas de grossesses interrompues, l’utérus est censé expulser naturellement la totalité de l’embryon, de placenta et de l’endomètre. Néanmoins, certains débris peuvent y rester et un curetage est alors nécessaire.

Il est d’ailleurs à noter que lorsque l’on parle de curetage actuellement, on parle plutôt d’aspiration. Cette technique est aujourd’hui préférée au curetage « traditionnel » qui est lui un geste chirurgical, et qui présente plus de risques.

Le curetage traditionnel consistait à retirer le tissu qui recouvre la cavité interne de l’utérus à l’aide d’une curette (appareil ressemblant à une cuillère), pour enlever les débris pouvant être présent dans l’utérus. Néanmoins ce geste est assez douloureux et impliquait parfois des complications.

C’est pourquoi l’aspiration est aujourd’hui préférée car elle est moins traumatisante physiquement, moins invasive, douloureuse et à risque. Mais c’est le nom curetage qui est resté.

Dans quel cas avoir recours à un curetage ?

Comme nous l’avons expliqué précédemment, le curetage est utilisé en cas de :

  • Fausse-couche

  • IVG 

  • Biopsie de l’endomètre

En effet, si des résidus de tissus restent dans l’utérus après une grossesse, ils peuvent entraîner des complications (hémorragie, infection, …). Néanmoins, en premier recours il est plutôt recommandé d’attendre quelque temps pour une expulsion naturelle afin d’éviter tout risque infectieux.

Comment se passe un curetage ?

Le curetage se déroule en bloc opératoire sous anesthésie locale ou générale. Le praticien dilate le col de l’utérus avec des bougies (terme qui désigne un instrument médical), ou en administrant un produit spécial, avant d’insérer une canule qui va aspirer les cellules mortes ou la totalité de l’embryon. Par la suite, une échographie est réalisée afin de vérifier que tous les débris ont bien été retirés. Cela dure moins de 30 minutes car l’opération n’est pas lourde. Elle s’effectue donc le plus souvent en ambulatoire avec sortie le jour même de l’opération. 

Des antalgiques peuvent être prescrits par la suite au cas où des douleurs surviendraient.

Quelle(s) précaution(s) à prendre après un curetage ?

Durant un curetage, le col de l’utérus est dilaté, il peut donc mettre plusieurs jours à se refermer. Or lorsque le col de l’utérus est ouvert, il est exposé aux germes et donc à une possible infection. Il est donc déconseillé de prendre des bains, d’aller à la piscine, à la mer, en sauna ou hammam. Il est aussi conseillé d’éviter de porter des tampons, des cups menstruelles (préférez donc les culottes menstruelles ou les serviettes hygiéniques), mais aussi d’éviter les rapports sexuels durant une quinzaine de jours. 

De plus, si de fortes douleurs, de la fièvre, ou des saignements abondants apparaissent, il est conseillé d’aller consulter un professionnel de santé pour qu’il réalise un examen de contrôle.

Retour au Blog