Quand les règles riment avec douleurs

Quand les règles riment avec douleurs

Marion
Temps de lecture : 5 minutes

D’après une étude réalisée et publiée par l’Assurance Maladie en France en 2017, 90% des femmes connaissent des douleurs de règles au cours de leur vie.

Sur le site Amélie on lit que 50 à 70 % des adolescentes ont des règles douloureuses de façon permanente ou occasionnelle. La fréquence des douleurs de règles diminue après 18 ans. Aujourd’hui, les douleurs lors des règles sont la première cause d'absentéisme scolaire de l'adolescente et d'absentéisme professionnel de la femme jeune.

Règles et douleurs, un duo inévitable ?

Fortes de préjugés et tabous, les règles sont souvent présentées par nos grands-mères, mères et parfois par le personnel de santé comme douloureuses. Beaucoup d'entre nous se sont fait répéter que les règles sont douloureuses et que c’est normal. Mais pas du tout ! Les dysménorrhées (le mot scientifique pour parler des douleurs abdomino-pelviennes pendant les règles) ne sont pas normales ! 

Comment reconnaître des douleurs liées aux règles ?

Les douleurs menstruelles sont généralement localisées en bas du ventre, dans le bas du dos et parfois même dans les cuisses. Les femmes qui entrent en travail dans la première phase de l’accouchement ressentent ces douleurs.

L’intensité des douleurs menstruelles est variable et dépend également de la sensibilité de chacun. La personne peut ressentir des crampes, brûlures, spasmes, contractions dans le bas du ventre.

Il n’est pas rare que les douleurs de règles s’accompagnent de douleurs et symptômes annexes tels que des diarrhées, des ballonnements, des migraines, des douleurs dans les seins, des nausées, de la fatigue et une baisse de tension ! 

Quelle est la cause des douleurs de règles ?

La reine des douleurs de règles est une hormone, ou plutôt des hormones appelées prostaglandines. Ces hormones sont des ocytociques capables de provoquer ou de stimuler les contractions de l'utérus. Elles se trouvent à l'état naturel dans le liquide séminal et le flux menstruel, le liquide amniotique et le placenta. Hé oui, c’est cette hormone qui va aider le corps à expulser le sang menstruel mais également provoquer des contractions lors d’un accouchement ! Petit rappel, l’ocytocine est aussi appelée l’hormone de l’amour !

Pourquoi les douleurs de règles disparaissent avec l'âge ?

Au début de la puberté et au moment des premières règles, le corps se régule et va produire un excès de sécrétions de prostaglandines par l'endomètre au moment des règles. Cet excès de prostaglandines va provoquer des contractions utérines à un rythme important. Les contractions rapides et fréquentes du muscle utérin vont le priver d’oxygène. La compression des petits vaisseaux du muscle et le manque d’oxygène vont provoquer des douleurs !  Sans gravité, la dysménorrhée est appelée primaire et disparaît avec la régulation des prostaglandines. Dans la majorité des cas, ces douleurs disparaissent après une première grossesse. 

Si les douleurs lors de l’adolescence sont trop fortes et provoquent des handicaps dans la vie de tous les jours, il est important de consulter un médecin. En effet, vous souffrez peut-être d’une endométriose ou d’une malformation du vagin ou de l’utérus !

 

Des douleurs peuvent aussi apparaître soudainement ! 

Adulte, une personne menstruée peut aussi ressentir des douleurs pendant les règles. Ces douleurs peuvent être accompagnées de saignements (spotting), de règles abondantes et de douleurs pendant les rapports sexuels ou à l’insertion d’une protection hygiénique interne. Nous vous recommandons l’utilisation des culottes menstruelles tous les jours de votre cycle pour vous accompagner dans les petits symptômes de votre cycle ! 

Il est alors important d’aller consulter un médecin afin de trouver une cause à ces douleurs et de les atténuer ou de les faire disparaître. Quelques causes les plus fréquentes : l’endométriose ou l’adénomyose (en gros l’endométriose de l’utérus), des polypes de l’endomètre, un fibrome utérin, le changement de contraception (hormonale ou intra-utérin comme le stérilet en cuivre).

N’hésitez pas à nous partager toutes vos questions sur le sujet ou à apporter votre témoignage ou correction !

Bonne journée !

Retour au Blog