Quand a-t-on des pertes blanches ?

Quand a-t-on des pertes blanches ?

Camille
Temps de lecture : 4 minutes

Les pertes blanches, qu’est-ce que c’est ?

Les pertes blanches, aussi appelées leucorrhées, sont le signe d’un bon fonctionnement de l’appareil reproducteur féminin. C’est donc un phénomène normal que le corps met en place et qui montre qu’il est en bonne santé.

En effet, les pertes blanches permettent le renouvellement des cellules des organes génitaux féminins, mais assurent aussi d’autres rôles. Suivant le moment du cycle, elles peuvent ainsi favoriser le passage des spermatozoïdes ou au contraire les bloquer.

Les pertes vaginales surviennent généralement au moment de la puberté pour indiquer que la fonction reproductrice se met en place et sont moins présentes voir disparaissent au moment de la ménopause.

Elles doivent uniquement vous alerter si vous constatez des changements de couleurs, comme par exemple si elles deviennent jaunâtres, et/ou si elles dégagent des odeurs. Dans ce cas nous vous conseillons de consulter car il peut s’agir d’une mycose vaginale qui nécessite un traitement adapté.

 Comment calculer l’arrivée de ses règles à partir de ses pertes blanches ?

Avant la période d’ovulation, la glaire cervicale devient plus liquide, ce qui permet aux éventuels spermatozoïdes de se déplacer plus vite dans le col de l’utérus pour féconder l’ovule.

Ensuite arrive la période d’ovulation. Les pertes blanches deviennent transparentes plutôt que blanches, très fluides et abondantes. Ces pertes sont stimulées par la plus grande présence d’œstrogènes dans le corps. Si vous êtes attentives à vos pertes blanches et que vous arrivez à connaître votre période d’ovulation grâce à celles-ci, vous pouvez estimer l’arrivée de vos règles environ 14 jours plus tard.

Enfin, juste avant les règles, le taux d’œstrogène baisse et les pertes blanches s’épaississent à nouveau et deviennent plus blanches, voire jaunâtres. Elles sont également plus abondantes, plus épaisses et crémeuses. Le rôle des pertes blanches à cette période est en réalité d’évacuer les cellules mortes du vagin et de faire barrière au passage des spermatozoïdes. Cette période n’est donc pas favorable à une fécondation, néanmoins, celle-ci peut parfois arriver.

Pour bien connaître votre corps en observant vos pertes blanches, nous vous conseillons de noter dans un carnet tous les changements que vous pouvez observer sur celles-ci durant plusieurs cycles. Vous pourrez ainsi généralement constater des similitudes dans vos pertes blanches chaque mois, ce qui vous permettra de mieux connaître et comprendre votre corps en l’écoutant. 

Les pertes blanches sont NORMALES !

Comme nous vous l’avons expliqué plus haut dans cet article, les pertes blanches sont un phénomène normal qui montre que le corps féminin fonctionne correctement et qu’il est en bonne santé. Pour autant, elles représentent une gêne pour certaines femmes qui utilisent alors des protections hygiéniques quotidiennement pour les absorber. Pour autant, les protège-slips, serviettes hygiéniques ou encore tampons assèchent la vulve et le vagin et peuvent conduire à des sécheresses vaginales ou même des mycoses et des vaginites si votre flore est déréglée. Si vos pertes blanches vous gênent au quotidien, nous vous conseillons donc d’utiliser des culottes menstruelles en coton bio qui vont être plus douces pour votre corps et qui vont assurer une fonction respirante, ce qui n’est pas le cas des autres protections hygiéniques citées précédemment.

Retour au Blog