Est-ce que les règles sont un sujet encore tabou ?

Est-ce que les règles sont un sujet encore tabou ?

Léna
Temps de lecture : 4 minutes

Le tabou autour des règles est surtout connu dans les pays les plus défavorisés, où cela se traduit même par de la précarité menstruelle. Qu'est-ce que la précarité menstruelle ? La précarité menstruelle se définit par la difficulté pour les femmes d'avoir accès à des protections hygiéniques pour se protéger pendant leurs règles. Dans le monde, ce sont 500 millions de femmes qui ne disposent pas de protections intimes pendant leurs règles. En France, on compte 1,7 millions de femmes qui en souffrent. Ce phénomène est notamment présent chez les personnes qui vivent dans la rue, mais il se retrouve aussi chez les étudiantes, les personnes avec un emploi précaire ou encore les femmes incarcérées. 

Précarité menstruelle et tabou

Les causes de cette précarité peuvent donc être d'ordre économique, avec la difficulté voir l'impossibilité à avoir accès à des protections, mais aussi culturelle avec notamment de vieilles croyances et mythes qui souvent rendent le sujet honteux pour les femmes et qui font perdurer le tabou qu'il y a autour des menstruations.

Alors que la parole autour du sujet des règles semblait s'être libérée en Occident, de nouvelles études ont en fait révélé qu’une personne sur deux trouverait inapproprié de parler des règles en public.

L’étude d’Opinion Way, met notamment en avant le fait que le tabou autour des règles persiste surtout chez les personnes âgées où la grande majorité des 65 ans trouvent inapproprié de parler des règles en public. Le problème, c’est que ce sont souvent les personnes plus âgées qui peuvent parler des règles aux plus jeunes. 

De la même manière, cette étude aussi met en avant que 46% des Français pensent que la mère reste aujourd’hui la personne référente pour parler des règles. 

Sur le même sujet : Parler des règles avec son papa

Les résultats de notre sondage

Nous avons voulu, à notre tour, sonder notre communauté. Voici nos résultats, après avoir récolté les réponses d’environ 1700 personnes.

75% des répondants parlent des règles dans leurs familles, tandis que 25% n'en parlent pas.

94% parlent des règles entre amis. Le sujet des règles est abordé plus facilement entre amis qu'en famille.

De manière générale, 85% estime ne pas avoir de difficultés à parler de leurs règles, quand 15% ont des difficultés.

92% des personnes interrogées pensent que les protections hygiéniques devraient être gratuites, c'est quasiment une réponse unanime. 

N’oubliez pas : les règles ne sont pas et ne doivent pas être un sujet tabou ! C’est un phénomène tout à fait naturel, ça n’est pas sale et une personne qui a ses règles n’est en aucun cas impure. Au contraire, c'est un sujet dont il faut parler.

À lire aussi : La précarité menstruelle

Source : https://www.huffingtonpost.fr/entry/parler-des-regles-en-public-un-sujet-inapproprie-pour-1-francais-sur-2_fr_615d5514e4b0f77763121485

Retour au Blog