Quelles sont les causes des fausses couches ?

Quelles sont les causes des fausses couches ?

Camille
Temps de lecture : 7 minutes

Une fausse couche se définit par un arrêt précoce de la gestation. Il y a plusieurs types de fausses couches : la fausse couche précoce quand elle survient pendant le premier trimestre de la grossesse (ce sont les plus fréquentes), la fausse couche tardive lorsqu'elle survient pendant le deuxième ou troisième trimestre. Dans certains cas, certaines femmes peuvent subir des fausses couches à répétition. On parle de fausses couches à répétition lorsqu'il y a au minimum 3 interruptions de gestations spontanées consécutives avant la 14 semaines d'aménorrhée. Plusieurs raisons peuvent être à l'origine des fausses couches : infections, anomalies génétiques, problèmes de santé... Souvent, aucune raison n'est donnée. Charline Sage femme nous parle des fausses couches et de l'impact émotionnel qu'elles ont sur les femmes et les couples. Souvent passées sous silence, les fausses-couches sont aujourd'hui un vrai tabou qui isole et placent certaines femmes et couples dans de grandes détresses.

Combien de couples sont concernés par les fausses couches ? 

On estime qu'environ 10,8% des couples vont subir une fausse couche au cours de leurs vies. Il est aussi important de noter qu'il arrive souvent de faire une ou deux fausses couches (1 à 2%). Certaines femmes sont aussi concernées par une troisième fausse couche (0,7%).

The Lancet a publié une étude menée sur un total de 4,6 millions de grossesses en Europe et en Amérique du Nord qui montre que 23 millions de fausses couches se produisent chaque année dans le monde, ça représente environ 15% des grossesses. 44 grossesses seraient perdues chaque minute, et 1 femme sur 10 feraient une fausse couche au cours de sa vie.

Quels sont les symptômes de la fausse couche ?

La plupart du temps, un des signes précurseurs des fausses couches est les saignements. Mais, ce n'est pas toujours le cas, certaines fausses couches sont découvertes lors d'une échographie de contrôle. Même s'il faut consulter systématiquement en cas de saignements pendant la grossesse, il est néanmoins important de garder en tête que beaucoup de femmes ont des saignements au cours du 1er trimestre, mais que seul 50% des saignements sont le signe de fausses couches. 

Les causes des saignements restent parfois inconnues. Certains médecins parlent de règles anniversaires. Parfois cela peut être dû à un léger décollement au niveau du placenta, mais qui ne met pas en danger la grossesse. La raison des saignements n'est pas toujours évidente à déterminer. Dans tous les cas il faut consulter quand vous constatez des saignements et que vous êtes enceinte.

Lors d'une fausse couche, il est possible de ressentir des crampes dans le bas-ventre. Ces crampes, semblables a des douleurs de règles ou a des contractions de travail, sont des contractions utérines qui servent a évacuer le l'embryon ou le foetus de l'utérus de la maman.

Un autre symptôme de l'interruption d'une grossesse est la disparition brutale des signes de la grossesse: nausées, seins tendus par exemple.

Quelle prise en charge pendant une fausse couche ?

Soit la fausse couche est éliminée avec les saignements, soit pour accélérer le processus, il est possible de prendre des médicaments pour évacuer la grossesse. Lorsque la grossesse est à un stade plus évoluée, il faut procéder à une aspiration ou un curetage

On distingue plusieurs types de saignements : il y a les premiers saignements où les personnes ne savent pas encore qu'elles sont en train de faire une fausse couche. À ce moment-là, certaines femmes peuvent perdre des gros caillots, qui peuvent être la grossesse (ce n'est pas systématique). Dans tous les cas, après une fausse couche, les saignements sont systématiques, peu importe qu'il y ait eu curetage ou non. Ces saignements, souvent abondants, permettent d'évacuer l'endomètre, c'est-à-dire la muqueuse utérine qui s'était développée pour accueillir une grossesse.

Ces saignements durent généralement une dizaine de jours. Il est tout à fait possible, une fois les saignements passés de repartir sur un projet de grossesse.

Sur le même sujet : Les lochies, qu'est-ce que c'est ?

Quels sont les causes des fausses couches ?

Les causes des fausses couches dépendent du type de fausse-couche : isolée ou à répétition. Il faut savoir que le risque de fausse-couche augmente avec l'âge, passant de 12% à 25 ans à 50% à 42 ans. Les fausses couches isolées sont souvent du à une anomalie dans le développement du foetus, mais la plupart du temps, peu de recherches sont faites. L'hypothèse la plus probable serait que le foetus présente des anomalies chromosomiques qui stopperaient son développement. Pour les fausses couches à répétition, il est nécessaire de faire un bilan pour déterminer les causes. On en distingue quelques-unes, les plus fréquentes : des malformations de l'utérus, des anomalies de la cavité utérine, des perturbations au niveau hormonales, des anomalies de la coagulation sanguine, ou encore des anomalies génétiques. L'obésité, le tabagisme, la consommation à outrance d'alcool, de drogues ou encore de café, des carences en vitamines ou même l'exposition à des pesticides peuvent favoriser les fausses couches. Cependant, il faut souligner que la cause des fausses couches à répétition n'est pas systématiquement identifiée.

Les précautions post fausses couches 

Comme énoncé précédemment, après une fausse couche, il est tout à fait possible de repartir sur un projet de grossesse. Pour les fausses couches précoces, non répétitives, les gynécologues recommandent même de retenter une grossesse assez rapidement, sans attendre plusieurs mois.

La fausse couche le tabou de la douleur silencieuse

Il peut parfois être compliqué de faire face à une fausse couche. En effet, c'est la perte d'une grossesse, dans laquelle beaucoup se projettent est souvent très difficile. Il n'y a pas de degrés à la douleur de chacun.  Il y a un deuil à faire, peu importe le stade d'avancée de la grossesse. C'est tout à fait normal de se sentir triste après une fausse couche. Il ne faut pas hésiter à en parler et à exprimer sa tristesse si vous en ressentez le besoin, car les fausses couches sont fréquentes, cela n'arrive pas qu'aux autres. 

Retour au Blog