Endométriose : la nutrition pour calmer les inflammations ?

Endométriose : la nutrition pour calmer les inflammations ?

Camille
Temps de lecture : 3 minutes

Comment gérer l’inflammation chronique dans le cadre de l’endométriose ? L'alimentation a-t-elle un rôle à jouer dedans ?

À l'heure actuelle, aucun traitement n'existe pour soigner l'endométriose, cette maladie inflammatoire qui touche 1 femme sur 10. Mais, même s'il n'existe aucun traitement définitif, l'endométriose peut néanmoins être soulagée par plusieurs facteurs, notamment par l'alimentation. Une alimentation anti-inflammatoire permettrait de moduler le terrain hormonal et donc de stabiliser les lésions et les symptômes de cette pathologie.

La nutrition pour soulager l'endométriose

En cas d'endométriose, il est fortement recommandé de revoir son régime alimentaire. Certains aliments sont à éviter et d'autres à favoriser. En effet, il est prouvé que certains ont un effet pro-inflammatoire tandis que d'autres ont, au contraire, des propriétés anti-inflammatoire.

Certains additifs chimiques présents dans les plats et aliments très transformés vont aussi favoriser l'inflammation chronique. Les aliments riches en sucre vont augmenter le taux de sucre dans le sang, ce qui va entraîner la sécrétion d'insuline, et solliciter le pancréas. Résultat : l'inflammation va augmenter. Les aliments à indice glycémique bas sont à favoriser pour aider à la régulation du taux de glycémie. 

Autre conseil : on privilège les aliments riches en Oméga 3 et on réduit les omégas 6. Il existe deux types d'oméga 3 : végétales et animales. Il est d’ailleurs important de varier les Oméga 3 pour qu'ils proviennent des deux sources si possible.

Les oméga 3 dans les sources végétales : On les trouve dans l’huile végétale comme l’huile de lin ou l’huile de cameline. L'idéal est de les intégrer quotidiennement dans l’alimentation à raison d'une cuillère à café par jour pour l’huile de lin et 3 cuillères à soupe pour l’huile de colza. Il ne faut pas chauffer ces huiles : on risque de les oxyder.

Les oméga 3 dans les sources animales : On en trouve notamment dans les poissons gras et les petits poissons (saumon, maquereau, sardine, hareng,…). Il faudrait idéalement en manger 3 à 4 fois par semaine.

Sur le même sujet : Menu spécial règles

Des exemples d'aliments à privilégier

Nous vous recommandons de consommer des aliments comme :

  • du curcuma
  • du thé vert
  • du gingembre
  • de l'ananas
  • des cerises
  • des agrumes
  • du céléri
  • des choux, des épinards
  • des brocolis
  • des betteraves
  • des fruits des bois
  • de l'ail
  • du persil
  • de la menthe
  • des noix
  • des poissons gras 
  • de l'huile de l'olive
  • de l'huile de coco
  • du chocolat noir
  • des graines de chia

Pour en savoir plus, vous pouvez aussi regarder notre vidéo dédiée à ce sujet.

Pour respecter votre vulve, notamment si vous souffrez d'endométriose, nous vous conseillons de porter nos culottes menstruelles en coton biologique.

Retour au Blog